Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > Les types d'arthrite de A à Z > Syndrome de Felty
Syndrome de Felty

Le syndrome de Felty (SF) est un trouble rare qui se présente souvent comme complication de la polyarthrite rhumatoïde (PR). La plupart du temps, le SF se développe après qu’une personne a souffert d’une PR persistante pendant plusieurs années. Le FS présente trois caractéristiques majeures : un faible taux de globules blancs (neutropénie), une augmentation du volume de la rate (splénomégalie) et la polyarthrite rhumatoïde.

Les individus atteints du SF sont plus vulnérables aux infections que ceux chez qui on a diagnostiqué uniquement la PR. Le faible taux de globules blancs explique le risque accru d’infection, car ces cellules sont un élément principal de notre réponse immunitaire aux bactéries étrangères.

FAQ

Quelle est la cause du syndrome de Felty?

La cause du SF demeure inconnue. Il pourrait s’agir d’une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire attaque les tissus sains de l’organisme au lieu d’attaquer les organismes étrangers. Les recherches semblent aussi indiquer que certains facteurs génétiques pourraient augmenter le risque de développer le syndrome. 

Quels sont les facteurs de risque associés au syndrome de Felty?

Il en existe deux principaux :

  • La présence de PR durant une période prolongée; 
  • Des symptômes de PR qui touchent différentes parties du corps, comme la peau, les yeux, le cœur ou le système nerveux.

Dans quelle mesure le syndrome de Felty est-il courant?

Entre 1 à 3 % des personnes atteintes de PR développent le SF. Le SF se développe le plus souvent entre 50 et 70 ans, et les cas les plus précoces sont plus fréquents chez les hommes. Tout comme la PR, le syndrome de Felty est trois fois plus fréquent chez les femmes.

Quels sont les premiers signes et symptômes du syndrome de Felty?

Le SF peut se manifester de diverses façons. Il peut y avoir absence de symptômes, mais dans certains cas, tous les indicateurs associés au trouble sont présents. Voici certains signes et symptômes du syndrome de Felty :

  • Une douleur abdominale pouvant annoncer une hypertrophie de la rate;
  • Des manifestations de la PR qui ne sont pas associées aux articulations, comme une augmentation du volume du foie (hépatomégalie), une inflammation de l’uvée (uvéite), une enflure ou une augmentation du volume des nœuds lymphatiques (lymphadénopathie), des ulcères aux jambes, et une inflammation des vaisseaux sanguins (vascularite);
  • Une infection récurrente des voies respiratoires, de la peau et de la bouche associée à un faible taux de globules blancs.

Comment établit-on le diagnostic de syndrome de Felty?

Le diagnostic de SF s’établit à l’aide d’une évaluation clinique, l’étude des antécédents médicaux du patient et l’évaluation de la présence des trois symptômes principaux : présence de PR, hypertrophie de la rate et faible taux de globules blancs.

Une façon de calculer le taux de globules blancs consiste à mesurer les neutrophiles, un type particulier de globule blanc qui est important pour le système immunitaire. Ce taux peut servir d’indicateur pour un diagnostic du SF.

Quels sont les symptômes du syndrome de Felty?

Les signes et symptômes du syndrome de Felty sont similaires à ceux de la PR : douleur ou raideur dans de nombreuses articulations, articulations chaudes ou rouges, et formation de bosses autour de certaines articulations, comme les coudes, les mains et les pieds. Les personnes atteintes du syndrome de Felty peuvent aussi présenter des symptômes comme la fatigue, la fièvre, une perte de poids, une décoloration de la peau et une ulcération.
Traitements Il n’existe pas de traitement définitif propre au syndrome de Felty. Les patients sont traités à la fois pour la PR et pour les symptômes du SF. Cela comprend un traitement à base d’antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) et d’antibiotiques pour la prise en charge des infections occasionnées par un faible taux de globules blancs. 

Médicaments

Parmi les ARMM utilisés dans le traitement de la PR et, par conséquent, du Syndrome de Felty, on trouve le méthotrexate et la sulfasalazine. Les médicaments biologiques et les ARMM synthétiques ciblés modifient le système immunitaire en inhibant certaines protéines dans le but de réduire l’inflammation et de prévenir d’autres lésions articulaires.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent contribuer à traiter l’inflammation. Quant aux corticostéroïdes, ils ont des effets anti-inflammatoires puissants et la réponse initiale peut être bonne. Toutefois, ils peuvent conduire à un risque accru d’infection à long terme et par conséquent, ces médicaments sont à éviter.

Thérapies

Un ergothérapeute formé dans la prise en charge de l’arthrite peut analyser tout ce que vous faites dans une journée et élaborer un programme pour vous aider à protéger vos articulations et à réduire votre niveau de fatigue. Ces professionnels de la santé ont reçu une formation universitaire poussée et ont un agrément de leur association provinciale ou territoriale pour pouvoir pratiquer leur profession. Ils peuvent en outre vous aider à réorganiser votre domicile ou votre espace de travail, au besoin, pour faciliter le travail et les déplacements. Ils peuvent également fabriquer ou recommander des attelles, des appareils et des chaussures orthopédiques ainsi que d’autres dispositifs qui peuvent aider à réduire la douleur et à augmenter votre mobilité et votre capacité à fonctionner. Leur objectif est de vous préparer à vivre une vie aussi épanouie et confortable que possible.  

Les physiothérapeutes peuvent élaborer un programme personnalisé conçu pour accroître la force, la souplesse, l’amplitude de mouvement, la mobilité et la tolérance à l’exercice par une diversité de traitements et de stratégies thérapeutiques. Ces traitements et ces stratégies peuvent comprendre la prescription d’exercices, des interventions physiques et de la relaxation. Les physiothérapeutes peuvent également conseiller d’autres techniques pour réduire la douleur et améliorer la qualité de vie générale. Les physiothérapeutes peuvent en outre adresser leurs patients à d’autres professionnels de la santé et à des services communautaires pour la prise de mesures additionnelles pouvant les aider à s’adapter à leurs circonstances changeantes. 

Chirurgie

La splénectomie (l’ablation chirurgicale de la rate) est une option de traitement de dernier recours. Bien que cette procédure puisse augmenter le taux de globules blancs chez les patients atteints du syndrome de Felty, les bénéfices à long terme demeurent nébuleux.

Prise en charge personnelle

Protection contre les infections

Les personnes atteintes du SF présentent un risque accru de contracter une infection en raison de globules blancs insuffisants. Il est par conséquent important de vous faire vacciner chaque année contre la grippe (suivant les conseils de votre équipe soignante) et d’éviter les foules pendant la saison de la grippe. De plus, vous laver les mains et éviter de vous blesser peut s’avérer utile pour vous protéger contre les infections.

Activité physique et exercice

On pense souvent à tort qu’une articulation endolorie a besoin de repos. Au contraire, l’absence de mouvement peut affaiblir les muscles et accroître la douleur et la raideur dans les articulations. L’activité physique légère à modérée protège les articulations en renforçant les muscles qui les entourent, en augmentant l’afflux sanguin vers l’articulation et en favorisant sa régénération naturelle. L’activité physique peut aussi améliorer votre humeur et diminuer la douleur.

L’activité physique désigne tout mouvement qui augmente la fréquence cardiaque en activant vos muscles, tandis que l’exercice est une activité structurée, planifiée et répétitive exécutée dans l’intention d’améliorer ou de maintenir un aspect de sa forme physique (source : Société canadienne de physiologie de l’exercice). Une augmentation progressive de l’activité physique, même lente, peut soulager les symptômes d’arthrite et améliorer le fonctionnement au quotidien.

L’activité physique renforce les muscles et les tissus conjonctifs entourant les articulations, ce qui aide à soutenir les articulations endommagées par l’arthrite. Toutes les activités que vous effectuez au quotidien (comme passer l’aspirateur, marcher pour vous rendre au travail et même jardiner) sont de l’activité physique. Ces activités peuvent être très bénéfiques pour vos articulations et contribuer à maintenir ou à améliorer votre mobilité.

Chaleur et froid

Prendre une douche chaude ou utiliser des compresses chaudes sont des moyens de réduire la douleur et la raideur. Mettez toujours une couche de protection entre la compresse chaude et la peau, par exemple une serviette. La chaleur est idéale pour :

  • Soulager la douleur et la raideur;
  • Soulager les spasmes et la raideur musculaires;
  • Améliorer l’amplitude des mouvements.

NOTA : Pour ne pas aggraver les symptômes, il faut éviter d’appliquer de la chaleur sur des articulations enflammées.

Utiliser une compresse froide du commerce ou « maison » (comme un sac de glace concassée, de glaçons ou de légumes congelés) peut être utile. Mettez toujours une couche de protection entre la compresse froide et la peau, par exemple une serviette. Le froid est idéal pour :

  • Diminuer l’enflure;
  • Atténuer la douleur;
  • Réduire l’afflux de sang vers une articulation enflammée.

Protection des articulations

Vous devriez toujours utiliser vos articulations de manière à éviter de leur faire subir une pression excessive. Voici quelques techniques pour protéger vos articulations :

  • Ménagez vos forces en effectuant en alternance vos tâches exigeantes ou répétitives et des activités plus reposantes. Prendre des pauses vous permet de réduire l’effort imposé à vos articulations douloureuses, de reposer vos muscles affaiblis et de conserver votre énergie.
  • En positionnant bien vos articulations, vous favorisez leur bon alignement et diminuez la pression exercée sur elles. S’accroupir ou se mettre à genoux, par exemple, peut exercer une forte pression sur les hanches et les genoux. Quand vous soulevez ou transportez des objets lourds, tenez-les à la hauteur de la taille. Évitez de monter ou de descendre les escaliers en portant une charge.
  • Utilisez des appareils et accessoires fonctionnels afin de conserver votre énergie et de faciliter vos tâches quotidiennes. Pour réduire la pression exercée sur vos hanches et vos genoux, rehaussez vos sièges. Utilisez une pince longue pour ramasser des objets au sol. Servez-vous d’une canne pour diminuer la pression sur les articulations de vos hanches et de vos genoux. Pour protéger les articulations délicates des mains, utilisez des poignées surdimensionnées sur les ustensiles comme les cuillères ou l’éplucheur. D’autres accessoires peuvent également vous être utiles, par exemple un chariot pour transporter les objets, un ouvre-bocal ou un ouvre-robinet.

Demandez à votre médecin s’il serait utile de consulter un ergothérapeute ou un physiothérapeute pouvant vous prescrire des attelles, des appareils orthopédiques ou des orthèses pour aligner et soutenir vos articulations.

Techniques de relaxation et stratégies d’adaptation

Adopter des techniques de relaxation et des stratégies d’adaptation peut vous aider à préserver un certain équilibre de vie, à avoir le sentiment de mieux contrôler votre arthrite et à cultiver l’optimisme. Par ailleurs, détendre les muscles entourant une articulation endolorie atténue la douleur ressentie. Il existe de nombreuses techniques pour vous aider à vous détendre. Essayez la méditation ou les exercices de respiration profonde. Écoutez de la musique ou des enregistrements de relaxation, ou encore imaginez ou visualisez mentalement une activité agréable et reposante, comme s’étendre sur une plage.

Pour plus d’information sur les techniques de relaxation et les stratégies d’adaptation, visitez notre module en ligne Gérer la douleur chronique.

Et maintenant?

Bien vivre avec l’arthrite

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour gérer activement votre arthrite. Vous trouverez ci-dessous des ressources qui vous aideront à en apprendre davantage sur les moyens de prendre en charge votre arthrite afin de mieux vivre.

Rayonnez

Pour des conseils sur la santé et le bien-être, des trucs de prise en charge personnelle, des histoires inspirantes, et bien plus encore.

Explorer Rayonnez

Apprentissage en ligne

Nos cours en ligne regorgent d’information et de conseils utiles. Chaque cours porte sur un aspect ou un symptôme précis de la maladie.

Découvrir nos cours sur l’arthrite

Ateliers et webinaires

Découvrez nos activités éducatives et webinaires à venir.

Trouver des ateliers et des webinaires

Trouver ses repères

Pour trouver de l’information sur les programmes et services offerts.

Trouver ses repères

 

Collaborateur

Révisé en janvier 2020 avec l’expertise de :

Anthony Russell, M.D., FRCPC
Rhumatologue, Université de l’Alberta
 Voir tous Les types d'arthrite de A à Z