Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > L'arthrite dans les nouvelles > L’arthrose arrive plus tôt que vous ne le pensez

L’arthrose arrive plus tôt que vous ne le pensez

Une nouvelle étude révèle que 30 % des Canadiens atteints d’arthrose ont reçu leur diagnostic avant l’âge de 45 ans

TORONTO, 20 JUILLET 2021 — Dès le début de la quarantaine, Soleil Guérin souffrait en permanence de douleurs à une hanche et de limitations de ses mouvements. « Je n’arrivais plus à marcher sans boiter », affirme-t-elle.

« La situation était difficile, j’étais à 20 % de mes capacités, et je ne pouvais plus faire mes activités quotidiennes et professionnelles », ajoute Mme Guérin qui est professeure de yoga et massothérapeute.

La Montréalaise fait partie des 30 % de Canadiens atteints d’arthrose qui, selon une étude menée par le Service communautaire de recherche et d’évaluation sur l’arthrite (ACREU) et commandée par la Société de l’arthrite, ont reçu un diagnostic avant d’avoir 45 ans.

« Cette étude importante révèle que l’arthrose n’est certainement pas une “ maladie de personnes âgées ”, » mentionne Heather Holmes, vice-présidente Québec de la Société de l’arthrite. « La maladie se déclare beaucoup plus tôt que nous le pensons et, quand elle frappe un jeune adulte, elle peut porter ombrage sur toute sa vie. »

L’arthrose est une maladie progressive de l’articulation qui cause la dégradation du cartilage et de l’os sous-jacent. Plus de 4,6 millions de Canadiens de tous âges sont aux prises avec une douleur chronique et souvent débilitante.

La nouvelle analyse des données de l’ACREU révèle que :

Les jeunes adultes atteints d’arthrose vivent avec des répercussions sur leur santé mentale. Au-delà des répercussions physiques de l’arthrose, les jeunes adultes atteints de la maladie sont deux fois plus susceptibles d’affirmer que leur santé mentale n’est pas bonne, comparativement à leurs pairs. Plus de 30 % d’entre eux vivent avec un trouble de l’humeur ou de l’anxiété.

« Les limitations physiques de l’arthrose ont des répercussions sur tout le monde, mais le fardeau est plus lourd pour les jeunes adultes parce qu’ils devraient être au sommet de leurs capacités », mentionne le Dr Anthony Perruccio, codirecteur de l’ACREU et scientifique au Schroeder Arthritis Institute du Réseau universitaire de santé.

L’arthrose nuit à la capacité de travailler. Près de la moitié des Canadiens atteints d’arthrose de la population active ne font pas partie de la main-d’œuvre active ou ne sont pas aux études, comparativement à moins d’un cinquième de la population générale. L’arthrite oblige de nombreuses personnes à changer leurs conditions de travail ou à cesser de travailler.

Les répercussions de l’arthrose sur les jeunes adultes peuvent être semblables, sinon pires que celles chez les personnes âgées de plus de 75 ans. Près d’un tiers des jeunes adultes atteints d’arthrose vivent avec une douleur articulaire grave et fréquente – la même proportion que les personnes âgées de plus de 75 ans atteints d’arthrose. Les jeunes adultes déclarent avoir plus de difficulté à bien dormir et les jeunes femmes signalent une fatigue extrême et chronique.

La Société de l’arthrite souligne que les jeunes et les professionnels de la santé ne devraient pas ignorer les symptômes articulaires simplement en raison de l’âge.

« Tous les Canadiens doivent être conscients des effets dévastateurs que l’arthrose peut avoir sur les jeunes adultes - nos collègues, amis et membres de nos familles - qui sont souvent à des étapes particulièrement exigeantes de leur vie professionnelle et personnelle », affirme Mme Holmes.

« Ils méritent un diagnostic et des interventions précoces et efficaces, ainsi qu’un soutien accru pour la recherche et l’innovation qui finiront par mettre fin aux répercussions de cette maladie. »

-30-

Voyez le résumé du rapport complet : Le fardeau de l’arthrose au Canada [PDF].

À propos de la Société de l’arthrite

La Société de l’arthrite, l’organisme de bienfaisance national canadien, est dédiée à combattre le feu de l’arthrite par le feu de la recherche, de la défense de la cause et de l’information et du soutien. Grâce au soutien de nos donateurs et de nos bénévoles, nous donnons tout ce que nous avons pour enrayer l’arthrite afin que les personnes qui en sont atteintes puissent profiter pleinement de la vie sans arthrite. La Société de l’arthrite est agréée par le Programme de normes d’Imagine Canada. Pour de plus amples renseignements, visitez arthrite.ca.

Pour de plus amples renseignements ou pour fixer une entrevue :

Diane De Bonville
Directrice des communications pour le Québec
Société de l’arthrite
514 846-8840
ddebonville@arthrite.ca

Retour aux nouvelles