Rituximab

Nom de médicament
Rituximab

Nom(s) de marque
RituxanMD, TruximaMD, RuxienceMD, RiximyoMD

Type de médicament
Agent biologique

Le rituximab sert à traiter les formes d’arthrite de type inflammatoire, comme la polyarthrite rhumatoïde et la granulomatose avec polyangéite (GPA), également appelée granulomatose de Wegener.

  • Pour quelles formes d’arthrite le rituximab est-il utilisé?

    Le rituximab sert à traiter les formes d’arthrite de type inflammatoire, comme la polyarthrite rhumatoïde et la granulomatose avec polyangéite (GPA), également appelée granulomatose de Wegener.

    Le rituximab est utilisé en combinaison avec le méthotrexate (MTX) pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Il est généralement réservé pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde lorsque les autres agents biologiques (p. ex., antagonistes du facteur de nécrose tumorale [anti-TNF]) ne se sont pas révélés efficaces. Pour le traitement de la GPA, le rituximab est utilisé en traitement combiné avec des stéroïdes.

  • Comment le rituximab est-il administré?

    Le rituximab est administré par perfusion.

  • Quelle est la dose habituelle et à quel moment doit-on la prendre?

    Le rituximab n’exige que deux perfusions, à deux semaines d’intervalle. La dose est de 1 000 mg par perfusion. Le médicament est donné en combinaison avec un stéroïde injectable par voie intraveineuse, comme la méthylprednisolone (SolumedrolMD). Votre fournisseur de soins de santé pourrait également vous recommander de prendre de l’acétaminophène et un antihistaminique (p. ex., diphenhydramine) avant la perfusion. Ces médicaments préviendront les réactions causées par la perfusion.

    Des perfusions répétées de rituximab peuvent être données tous les six mois, selon la réponse au traitement et l’évolution de la maladie.

    Chaque séance de perfusion peut durer de quatre à six heures. 

  • Combien de temps faut-il pour que le rituximab fasse effet?

    Comme c’est le cas pour tous les agents biologiques, les effets du rituximab ne se font pas toujours ressentir immédiatement. Certaines personnes commencent à remarquer une différence assez rapidement; toutefois, il faut parfois attendre de trois à six mois pour ressentir le plein effet du médicament. Il est donc important de faire preuve de patience et de continuer à le prendre même si vous n’en ressentez pas les effets immédiatement.

    Votre médecin prescripteur pourrait recommander la prise d’un stéroïde (comme la prednisone) ou d’un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pour soulager vos symptômes en attendant que le rituximab fasse effet.

  • Dans quelles circonstances devrais-je éviter de prendre du rituximab et téléphoner à mon médecin?

    Prendre du rituximab peut faire en sorte qu’il est plus difficile de combattre des infections. Aussi les personnes qui ont une infection active devraient-elles éviter de prendre ce médicament. Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé si vous faites de la fièvre, si vous pensez avoir une infection ou si on vous a prescrit un antibiotique. Les personnes qui ont des antécédents d’infections fréquentes ou de tuberculose doivent discuter de l’utilisation de rituximab avec leur fournisseur de soins de santé.  

    Si vous subissez une opération, faites-en part à votre fournisseur de soins de santé, car vous devrez peut-être arrêter de prendre du rituximab jusqu’à ce que vous soyez guéri et que les risques d’infection soient écartés.

    L’utilisation de rituximab par des femmes enceintes ou allaitantes n’a pas fait l’objet d’études. Les effets du médicament sur les femmes enceintes ou les nourrissons allaités sont donc inconnus. Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, veuillez en informer votre médecin. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode de contraception efficace pendant leur traitement de rituximab et 12 mois après sa fin. À cause des effets indésirables possibles chez les nourrissons allaités, vous devrez décider s’il est préférable pour vous d’arrêter d’allaiter ou de cesser de prendre le médicament, en tenant compte de l’importance de ce dernier pour vous.

    Vous ne devriez pas prendre de rituximab si vous avez déjà eu une réaction allergique à ce médicament ou si vous avez déjà contracté une rare infection cérébrale appelée leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP).

    De rares patients utilisant du rituximab ont déclaré avoir eu des réactions cutanées graves. Consultez un médecin immédiatement si vous présentez l’un des signes suivants : rougeur, enflure, cloques, peau qui pèle (avec ou sans fièvre); yeux rouges ou irrités; plaies dans la bouche, la gorge, le nez ou les yeux.

    Le rituximab a été associé à de l’arythmie cardiaque. Si vous avez des problèmes cardiaques, veuillez en informer votre médecin.

    Tous les patients doivent passer une analyse sanguine pour le dépistage de l’hépatite B avant de commencer à prendre du rituximab.

    Idéalement, votre vaccination sera à jour au moment où vous commencerez à prendre du rituximab. Si vous avez déjà commencé un traitement de rituximab, votre fournisseur de soins de santé vous recommandera probablement la plupart des vaccins inactivés (p. ex., grippe, pneumocoque). Les vaccins vivants ne sont toutefois pas recommandés en raison du risque d’infection. Si vous prenez du rituximab, consultez votre fournisseur de soins de santé avant de vous faire vacciner.  

  • Quels sont les effets secondaires du rituximab?

    Comme tous les médicaments, le rituximab présente des risques d’effets secondaires qui doivent être pris en considération au même titre que ses bienfaits potentiels. En général, les risques de lésions articulaires et d’incapacité permanente liés à la maladie sont plus importants que les risques d’effets secondaires associés au rituximab. Un suivi approprié permet d’éviter la majorité des effets secondaires. En outre, la plupart s’améliorent avec le temps et sont réversibles.

    Tout d’abord, le rituximab peut augmenter le risque d’infections. 

    Le rituximab cause fréquemment une réaction allergique durant la perfusion (rougeur du visage, démangeaisons, variations de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, etc.). Un professionnel de la santé vous surveillera pendant la perfusion pour s’assurer qu’elle ne déclenche pas de réaction.  

    Dans de rares cas, le rituximab peut causer des maux de tête, des nausées, des douleurs abdominales ou de la diarrhée. Si vous présentez ces symptômes et que ceux-ci s’aggravent, veuillez en parler à votre fournisseur de soins de santé.

    Toujours dans de rares circonstances, le rituximab peut causer une baisse dans la numération globulaire ou des problèmes aux reins, aux intestins, au cœur ou aux poumons. Votre fournisseur de soins de santé demeurera attentif à tout signe d’effet secondaire.

  • Comment peut-on atténuer les effets secondaires?

    Prenez le rituximab de la manière prescrite et communiquez avec votre fournisseur de soins de santé si vous avez des préoccupations.

    Votre fournisseur de soins de santé vous recommandera des médicaments à prendre avant votre perfusion pour prévenir les réactions causées par cette dernière.

  • Dois-je être suivi pendant que je prends du rituximab?

    Votre fournisseur de soins de santé pourrait prescrire des analyses sanguines périodiques pour vérifier votre numération globulaire et l’évolution de votre arthrite.

Cette information a été mise à jour en novembre 2017, avec l’expertise de :

Jason Kielly B. Sc. (phm.), Pharm. D.
Professeur adjoint, école de pharmacie, Université Memorial de Terre-Neuve
Pharmacien clinicien, Programme de santé rhumatologique, Eastern Health

Retour à l'index des médicaments