Parler de cannabis médicinal avec votre médecin

Le « cannabis médicinal » désigne tout produit fabriqué à partir de cannabis ou de ses ingrédients actifs, et ce, à des fins thérapeutiques. Le cannabis médicinal ne peut pas guérir l’arthrite ni ralentir sa progression. Cependant, certaines personnes affirment qu’il aide à soulager leurs symptômes de douleur, d’inflammation et d’anxiété. Pour obtenir du cannabis médicinal, vous aurez besoin d’un document médical d’autorisation émis par votre médecin.

Aborder le sujet du cannabis médicinal avec votre médecin

Parlez à un médecin avec lequel vous avez déjà établi une relation – quelqu’un avec qui vous vous sentez à l’aise de discuter de sujets délicats

  • Arriver préparé au rendez-vous :
    • Abordez des questions et les symptômes spécifiques sur lesquels vous voulez vous pencher, comme la douleur articulaire ou l’insomnie
    • Vous pouvez vous référer à une source fiable, en ayant consulté les ressources de la Société de l’arthrite, par exemple, pour vous aider à entamer la conversation
    • Préparez les questions sur le cannabis médicinal que vous souhaitez poser à votre médecin
       
  • Si vous avez déjà consommé du cannabis :
    • Faites part de votre expérience à votre médecin et de ce que vous avez trouvé bénéfique, le cas échéant
    • Demandez-lui de vous parler des avantages et des inconvénients liés à l’utilisation du cannabis médicinal pour l’arthrite
    • Arrivez prêt à discuter de consommation sécuritaire du cannabis
       
  • Votre médecin pourrait ne pas être disposé à prescrire le cannabis médicinal à l’ensemble de ses patients. Si c’est le cas, il devrait tout de même faire preuve d’assez d’ouverture pour en parler et idéalement vous recommander quelqu’un qui possède les compétences requises
     

Nota : Le recours au cannabis médicinal ne remplace pas l’utilisation d’autres médicaments. Si votre médecin conclut qu’il s’agit d’une bonne option pour vous, il vous expliquera comment vous pouvez l’utiliser pour traiter vos symptômes conjointement à votre plan de traitement existant.

À quoi vous attendre

icone d'une page avec une liste
Examen de vos symptômes et de votre historique de médicaments

Icone d'un genou avec l'endroit de la douleur encerclé
Examen physique effectué en fonction du problème soulevé, comme la douleur

Icone d'un cerveau avec le signe d'un plus à côté
Antécédents de psychose, allergies, grossesse, allaitement

Document d’autorisation pour le cannabis médicinal

Nota :Certains médecins pourraient ne pas se sentir à l’aise de prescrire le cannabis médicinal à l’ensemble de leurs patients ni de faire le suivi de son utilisation. Dans ce cas, le patient peut, avec raison, demander qu’on l’oriente vers une clinique ou un autre médecin plus spécialisé dans ce domaine. Il faut tout de même savoir que le cannabis médicinal n’est pas une option de traitement qui convient à tous. Si un médecin est à l’aise de prescrire le cannabis médicinal en général, mais ne l’est pas dans votre cas, il est important de comprendre son raisonnement et pourquoi le cannabis médicinal pourrait ne pas vous convenir ou être dangereux pour vous.

Comprendre le document

Un document autorisant la consommation de cannabis à des fins médicales N’EST PAS une ordonnance. Il contiendra :

  • Vos renseignements, notamment votre nom et votre date de naissance
  • Les renseignements de votre fournisseur de soins de santé, notamment son nom, ses coordonnées et son numéro de permis d’exercice
  • La quantité quotidienne en grammes par jour
  • La période d’utilisation (ne peut pas excéder un an)
  • La signature de votre fournisseur de soins de santé

Posologie

Il n’existe pas de dose efficace standard pour le cannabis médicinal. La raison en est que l’efficacité liée à la posologie varie grandement d’une personne à l’autre. Des directives précises telles que la quantité de CBD, le pourcentage de THC, la forme du cannabis (huile ou cannabis séché, par exemple) doivent être émises par le médecin qui délivre l’autorisation. Puisqu’il n’existe pas de lignes directrices fermes en matière de posologie, la plupart des médecins indiqueront à leurs patients de commencer par de faibles doses de cannabis médicinal et ils réévalueront plus tard les bienfaits et les effets secondaires. Le cannabis médicinal n’est pas efficace pour tout le monde et augmenter sa dose n’accroît pas forcément ses effets.

icone pour le CBD et THC
Les médecins parleront souvent des principaux composants du cannabis médicinal : le CBD et le THC

Icone pour le CBD
Le CBD, ou cannabidiol, est une substance chimique qui n’a pas d’effet euphorisant (elle ne produit pas de « high »)

Icone pour le THC
Le THC, ou tétrahydrocannabinol, peut produire une sensation de « high », mais peut s’avérer bénéfique lorsque pris en petites doses

icone d'un flacon d'huile de cannabis médicinal
Les produits du cannabis médicinal peuvent être à prédominance de CBD, de THC ou peuvent contenir des concentrations égales des deux substances

Icone d'une balance pour peser le cannabis médicinal
Les médecins peuvent commencer par prescrire une préparation à base de CBD et progressivement ajouter des petites quantités de THC, au besoin

 

Nota : Une très faible dose de THC peut être bénéfique sans pour autant causer d’effets psychotropes. Votre médecin peut vous recommander le meilleur mode d’administration et la posologie adéquate pour vous aider à ressentir des effets désirables.

Prise en charge des symptômes

N’oubliez pas de parler à votre médecin des symptômes que vous souhaitez soulager à l’aide du cannabis médicinal. Le cannabis médicinal ne traitera pas directement votre arthrite et ne remplacera pas les médicaments que vous prenez pour gérer votre maladie.

  • Le cannabis médicinal peut-il m’aider avec ma douleur arthritique?
    Les composants du cannabis médicinal pourraient favoriser la sécrétion dans le corps de substances chimiques qui soulagent naturellement la douleur, complémentant ainsi d’autres techniques de gestion de la douleur.
  • Le cannabis médicinal m’aidera-t-il à mieux dormir?
    Le cannabis pourrait aider à prévenir les troubles du sommeil. Les effets des huiles de cannabis ingérées durent plus longtemps que ceux des produits inhalés, ce qui peut aider à remédier aux problèmes d’insomnie.
  • Le cannabis médicinal peut-il m’aider à réduire mon anxiété?
    Le CBD contenu dans le cannabis pourrait vous aider à réduire l’anxiété, mais de plus fortes doses de THC peuvent la provoquer.
  • Le cannabis médicinal augmentera-t-il mon appétit?
    Des recherches laissent croire que le THC peut stimuler l’appétit et pourrait aider à soulager les nausées et apaiser le système digestif.

Que faire si mon médecin me dit non?

  • Le cannabis médicinal n’est pas une option de traitement qui convient à tous. Si votre médecin est d’avis qu’il s’agit d’une option dangereuse pour vous, il est important de comprendre pourquoi.
  • Votre médecin pourrait remettre à plus tard la prescription du cannabis médicinal si vous commencez un traitement médicamenteux ou si vous faites face à un problème de santé qui vient de se manifester ou qui évolue.
  • Généralement, on a recours au cannabis médicinal comme traitement de troisième intention contre les symptômes de l’arthrite. Si vous n’avez toujours pas suivi des traitements standard contre l’arthrite, votre médecin pourrait d’abord vous suggérer ce genre d’approche avant de vous faire essayer le cannabis médicinal.
  • Si votre médecin n’est pas à l’aise de prescrire du cannabis médicinal à l’ensemble de ses patients, vous pouvez lui demander de vous orienter ailleurs ou vous pouvez recourir aux conseils d’un médecin qui s’y connaît mieux dans ce domaine.

Title goes here!!

Télécharger le PDF [196 kB]

Cette ressource a été mise à jour en novembre 2020 grâce à l’expertise de :

Dre Carolina Landolt-Marticorena, M.D., Ph. D., FRCPC
Rhumatologue, Summertree Medical Clinic et Runnymede Healthcare Centre
Conseillère scientifique, MediPharm Labs

Cette ressource a été rendue possible grâce à une subvention à visée éducative de : 
Logo du commanditaire Massothérapie Massage Addict