Plan de match : gérer la façon dont l’arthrite affecte vos relations

Si vous vivez avec la douleur chronique, sentir que votre famille et vos amis vous soutiennent peut avoir des effets favorables directs : diminution de la douleur et de l’incapacité causée par la douleur, de la dépression et de l’anxiété, et meilleure qualité de vie globale. Ce n’est pas rien! Quel en est le secret? Les relations sont souvent essentielles pour vous encourager à vous adapter activement (p. ex., relaxation, activité physique, gestion du stress), plutôt que passivement (p. ex., éviter les situations sociales, faire peu d’activité physique).

Malgré cela, les relations se transforment souvent quand un diagnostic d’arthrite entre en scène. « Bon nombre de mes patients ont l’impression de laisser tomber leur entourage – que ce soit leurs collègues, leur conjoint, leurs enfants ou d’autres personnes significatives dans leur vie – parce qu’ils ne peuvent tout simplement plus fonctionner comme avant, a rapporté le Dr Michael Starr, rhumatologue à Montréal. Les patients peuvent être très troublés de ne plus se sentir comme avant. La façon dont les autres interagissent avec eux change [parfois], et cela les blesse profondément. Il se peut que les patients essaient de cacher comment ils se sentent. C’est très difficile. »

En matière de relations, parler, écouter et agir est le trio vedette. Et c’est habituellement la même chose quand l’arthrite fait partie du lot. Voici quelques conseils à garder à l’esprit :

Si vous avez l’arthrite…

  • Demandez à votre compagnon ou à votre compagne d’imaginer comment vous vous sentez. Ensuite, imaginez comment il ou elle se sent. Discutez-en. Vos représentations sont-elles exactes? Les sentiments de l’autre vous surprennent-ils? Ensuite, parlez de ce dont vous aurez besoin pour entreprendre cette aventure ensemble. Ne tenez rien pour acquis et écoutez sincèrement.
  • Demandez à votre compagnon ou à votre compagne de vous accompagner à un rendez-vous médical. Cela vous aidera tous les deux à recevoir l’information qui vous intéresse de première main.
  • Misez sur les réseaux de soutien. C’est génial de pouvoir se soutenir l’un l’autre, mais vous devez également être en mesure de donner et de recevoir du soutien par vous-même afin de vider votre sac avant de mieux vous retrouver.
  • Cherchez des réponses à vos questions. Vous pouvez faire cela séparément (c’est même préférable), parce que vous aurez des inquiétudes différentes. Faites-vous part des résultats de vos recherches, et discutez de ce qui vous préoccupe l’un et l’autre.

Si une personne que vous aimez est atteinte d’arthrite…

(Ces conseils s’adressent aux amis, à la famille et au compagnon ou à la compagne.)

  • Faites preuve de flexibilité dans vos activités planifiées. Vous devrez peut-être mettre vos plans sur la glace en raison d’une journée difficile… mais vous pourriez aussi adapter l’activité pour qu’elle dure quelques heures plutôt qu’une journée entière.
  • Encouragez l’autre. Si votre être cher va mieux depuis qu’il a recommencé la natation, soulignez-le-lui gentiment.
  • Prêtez main-forte à votre proche en l’aidant avec les tâches, en le conduisant à un rendez-vous médical ou encore en l’accompagnant. Ne prenez toutefois pas le contrôle : votre être cher a besoin d’autonomie et d’activité.
  • Écoutez, tout simplement. Il n’est pas toujours nécessaire d’offrir un plan d’action ou de commenter.
  • Si vous êtes un proche aidant, prenez soin de vous aussi : faites de l’exercice, mangez bien, passez du temps avec des amis ou même avec un groupe de soutien, selon votre situation.
    Ces renseignements vous ont-ils été utiles?