Améliorer la prise en charge de l’arthrite juvénile idiopathique chez les adolescents canadiens

L'arthrite juvénile idiopathique (AJI) est la forme d'arthrite la plus courante chez les enfants. Comme l'adolescence est une période de croissance personnelle et de changements importants, les enfants ont besoin de beaucoup de soutien social et émotionnel afin de mieux composer avec leur maladie et de bien vivre ces changements. Grâce au généreux soutien des donateurs de la Société de l'arthrite, les travaux de Jennifer Stinson, Ph. D., ont mis en lumière des mesures que peuvent prendre les milliers de jeunes Canadiens atteints d'AJI pour mieux gérer leur maladie et, par suite, mieux vivre.

Jennifer StinsonL'étude de Mme Stinson portait sur un programme en ligne de mentorat par les pairs appelé iPeer2Peer (en anglais). Elle montrait qu'iPeer2Peer améliorait la capacité des adolescents atteints d'AJI à prendre leur maladie en main. Les adolescents ayant participé à l'étude ont affirmé être satisfaits du programme et qu'ils le recommanderaient à leurs pairs. Mme Stinson a découvert que les adolescents jouant le rôle de mentors ont eux aussi tiré profit du programme, car celui-ci les a encouragés à pratiquer une prise en charge plus active.

La chercheuse, dont les travaux sont financés par la Société de l'arthrite, a créé un programme en ligne appelé Je m'en charge : gérer l'AIJ en ligne.

Ce programme offre aux adolescents et à leurs parents une ressource vers laquelle se tourner afin d'obtenir de l'inspiration, de l'information et du soutien par les pairs et ainsi mieux gérer leur arthrite et acquérir les compétences nécessaires pour passer aux soins pour adultes.

Les recherches comme celle de Jennifer Stinson aident les gens à mieux vivre avec l'arthrite aujourd'hui, pendant que nous continuons à travailler en vue de la guérir.

État d’avancement de la recherche (juin 2019)

Depuis 2016, Mme Stinson effectue des essais cliniques qui serviront à déterminer l’efficacité du programme iPeer2Peer pour aider les adolescents atteints d’arthrite à mieux prendre soin d’eux-mêmes. Le programme consiste à jumeler des adolescents avec de jeunes adultes ayant déjà appris à prendre en charge leur arthrite et agissant en qualité de mentors. Ainsi, le programme pourrait aider à tisser des liens et à faciliter l’entraide dans le but d’aider les adolescents atteints d’arthrite à s’épanouir.

À l’heure actuelle, ces essais se déroulent dans cinq hôpitaux à travers le Canada et comptent sur la participation de plus 80 adolescents. Pas moins de 20 mentors ont été formés jusqu’à ce jour. On estime qu’une fois l’étude conclue, le programme se traduira par des économies pour le système de santé, améliorera la qualité de vie des jeunes atteintes d’arthrite et appuiera la mise en place d’autres programmes de mentorat à plus grande échelle. L’étude a déjà mené à des collaborations avec des chercheurs ailleurs dans le monde, dont une équipe qui est en train d’adapter le iPeer2Peer pour les adolescents irlandais.
Ces renseignements vous ont-ils été utiles?