Qu’est-ce que le PRPP et comment peut-il m’aider?

Une des techniques les plus efficaces dans la gestion de la fatigue (souvent décrite comme étant un « symptôme silencieux » de l’arthrite) consiste à intégrer le PRPP à votre vie. Voici comment faire.

P : Priorités

Dressez la liste de toutes vos activités pour une semaine normale (n’oubliez pas d’inclure vos loisirs et vos passe-temps). Puis, organisez votre liste en classant vos activités selon l’importance qu’elles ont dans votre vie (autrement dit, définissez vos priorités). Nous vous conseillons de regrouper vos activités en catégories, par exemple, travail, maison ou loisirs. Puis, examinez bien les activités de votre liste : sont-elles réparties sur toute la semaine, ou concentrées sur quelques jours? Y a-t-il une activité en particulier qui entraîne de la douleur ou de la fatigue? Réservez-vous les activités prioritaires pour les moments où vous vous sentez en meilleure forme? Prévoyez-vous des pauses tout au long de la journée? Réfléchissez ensuite à des moyens de simplifier vos activités : lesquelles pouvez-vous éliminer, modifier ou déléguer?

R : Rythme

Il y a plusieurs approches pour répartir vos activités quotidiennes de manière à ne pas regrouper toutes les activités exigeantes au même moment. En voici quelques-unes.

  • Respectez la règle des « deux heures » : si vous ressentez encore de la douleur deux heures après une activité, c’est que vous en avez trop fait.
  • Alternez entre les positions assise et debout et la marche.
  • N’oubliez pas de prendre régulièrement des pauses, même si ce n’est que pour quelques minutes.
  • Adoptez un rythme raisonnable et modéré (ni trop rapide, ni trop lent).
  • Effectuez vos tâches en alternance pour éviter de trop solliciter certains groupes musculaires.

P : Planification

La planification est votre arme secrète! Pour une planification réussie, vous devez être honnête en évaluant votre niveau d’énergie. Si, par exemple, les matins se passent plutôt bien, c’est à ce moment que vous devriez prévoir les activités les plus exigeantes (sans toutefois exagérer). Si vous prévoyez une activité particulièrement importante, prévoyez également une période de repos avant et une autre après cette activité. Alternez les activités faciles et les activités plus exigeantes. Vérifiez si votre employeur offre des horaires de travail variables.

Ce « p » peut également porter sur la résolution de problèmes : réfléchissez aux activités que vous souhaitez réaliser et aux solutions qui pourraient vous faciliter la vie (par exemple, utiliser des appareils orthopédiques ou des attelles, emprunter un trajet différent ou bouger différemment).

P : Posture

Oui, oui, la posture! En effet, une posture adéquate permet de répartir la charge entre les grands groupes musculaires et vous aide à conserver votre énergie. Voici quelques suggestions.

  • Vérifiez votre posture : oreilles au-dessus des épaules; menton rentré, épaules baissées et tirées vers l’arrière, ventre rentré, siège bien installé sous vos fesses, genoux débloqués.
  • Servez-vous de vos articulations les plus fortes et les plus grandes aussi souvent que possible.
  • En position couchée, utilisez un oreiller ou un rouleau cervical pour soutenir votre cou.
  • Gardez les objets que vous utilisez le plus souvent entre la hauteur de la taille et celle des épaules.
  • Alternez entre les positions assise et debout.
  • Consultez un ergothérapeute pour déterminer la hauteur idéale des comptoirs et des autres surfaces de travail.
  • Au volant, asseyez-vous près du volant, les genoux pliés, utilisez un appui dorsal pour soutenir le bas de votre dos, et arrêtez-vous souvent et sortez marcher pendant les longs voyages.
    Ces renseignements vous ont-ils été utiles?
    Current rating: 4,8 (13 ratings)