Bien vivre

Vous avez peut-être l’impression que l’arthrite vous dérobe de vos expériences, de votre joie, de votre vie. Mais avec les connaissances et le mode de vie appropriés, vous ne ferez pas que gérer votre arthrite, vous vous épanouirez malgré elle. Dans ce site, vous trouverez des conseils en matière de santé et de bien-être, des trucs de prise en charge personnelle, des histoires inspirantes, et bien plus encore.

Vie quotidienne

Les vêtements adaptés

Les vêtements adaptés

Pour les personnes atteintes d’arthrite, le simple fait de s’habiller le matin peut parfois représenter un véritable défi. De plus en plus d’entreprises commencent à produire des vêtements adaptés spécialement conçus pour faciliter la tâche aux personnes qui éprouvent des difficultés.

Photographie de Charlotte Carbone
Dans cet article, la créatrice de vêtements adaptés Charlotte Carbone, gagnante d’un épisode de Stitched, une émission de design de mode, nous fait part de ses réflexions sur l’industrie.

Qu’est-ce qui vous intéresse dans le design de vêtements?

Je suis entrée à l’école de mode parce que je voulais faire des vêtements beaux et uniques, mais je suis restée dans ce domaine parce que j’ai réalisé que le design a le potentiel de changer des vies et de résoudre des problèmes. La mode est puissante. Elle influence et reflète notre identité, nos comportements et notre bien-être. J’aime aussi beaucoup travailler avec mes mains. C’est tellement satisfaisant de faire passer un vêtement de la matière première au produit fini.  

Qu’est-ce qui vous a le plus influencée en tant que designer?

Ce sont mes expériences vécues qui influencent le plus mon processus de création. L’université m’a appris à penser de manière critique, peut-être trop, car certains diront que je prends la mode trop au sérieux, ah, ah! Quand j’explore des idées, mes premières pensées sont : « Comment cela peut-il aider la communauté _____? », « En quoi cela contribue-t-il à la discussion sur ____? ». La mode peut atteindre bien des extrêmes, dont la frivolité et le gaspillage. Je veux remettre en question cette perception de la mode et cet accueil qui lui est réservé en créant des designs significatifs et utiles. Je teste toujours les limites de l’acceptation et je ne crains pas la controverse.  

Comment avez-vous commencé à concevoir des vêtements adaptés?

Je connaissais les vêtements adaptés depuis l’université, mais je n’ai pas exploré ce créneau pendant mes études. Je ne connaissais pas non plus personnellement de personnes qui portaient des vêtements adaptés. J’ai commencé à travailler dans ce domaine dans mon premier emploi en tant que diplômée. L’offre m’a été transmise par quelqu’un qui m’enseignait. Cette personne savait que je m’intéressais à la conception centrée sur l’être humain, comme les vêtements adaptés, et elle pensait que je serais une bonne candidate pour cette entreprise de vêtements adaptés en démarrage. Elle avait raison, et j’ai été embauchée.

Selon vous, qu’est-ce qui fait qu’un vêtement est adapté?

Pour qu’un vêtement soit adapté, selon moi, il doit avoir été conçu dans l’intention d’aider les personnes qui vivent avec un handicap. Les caractéristiques du design adaptatif peuvent comprendre des boutons pression ou du velcro sur les épaules ou dans le dos, ou encore des coutures latérales pour faciliter l’habillement. Je ne considère pas qu’un vêtement qui est simplement ample soit adapté. Ce n’est pas parce qu’un vêtement est facile à enfiler qu’il est adapté. La conception de vêtements adaptés est une science. Pour adopter un processus de conception véritablement centré sur l’humain, il faut intégrer les commentaires de l’utilisateur final dès le début plutôt que de modifier les produits existants pour qu’ils « fassent l’affaire ». 

Quels facteurs prenez-vous en considération lorsque vous commencez à concevoir un nouveau vêtement adapté?

La question qui guide mon travail est la suivante : « Comment puis-je rendre ce vêtement adapté accessible et à la mode? » Je pense à mes utilisateurs finaux : leurs modes de vie, leurs besoins vestimentaires, leur profil démographique. Je pense également à ce qui est actuellement offert et porté par les personnes qui pourraient bénéficier de vêtements adaptés. Ce type de vêtement a une fonction claire, mais il faut aussi que la personne qui le porte se sente mignonne. Les vêtements adaptés ne doivent pas être limités par leur fonction. Ils doivent être une source de créativité. Ce sont des critères qui nous poussent à voir autrement la fonction des vêtements dans le quotidien d’une personne.

Que doit-on rechercher dans les vêtements adaptés?

Comme pour les vêtements non adaptés, vérifiez la qualité du tissu et des garnitures. Les boutons pression ou le velcro sont-ils à un endroit qui vous gênera lorsque vous êtes assis ou couché? Sont-ils solidement fixés? Les fermetures sont-elles faciles à manipuler pour vous ou votre soignant? Le tissu sera-t-il aussi beau et agréable au toucher après 10 lavages? Mais surtout, vous sentez-vous bien quand vous le portez? 

Quels sont les avantages des vêtements adaptés? Des résultats similaires pourraient-ils être obtenus en modifiant les vêtements non adaptés aux besoins individuels? 

Un avantage évident des vêtements adaptés est d’ordre fonctionnel : ils facilitent l’habillement. Les aspects plus personnels et humains peuvent comprendre une meilleure image de soi et une diminution de l’anxiété. Lorsque l’habillement quotidien n’est plus laborieux, cela a des effets libérateurs. Cette énergie émotionnelle et physique peut être redirigée vers quelque chose de plus utile, et elle s’accumule rapidement. On peut bien sûr modifier des vêtements non adaptés pour les améliorer, mais cela peut devenir compliqué si le vêtement n’est tout simplement pas le bon au départ. Les jeans en sont un exemple. Il vaut mieux investir dans des jeans adaptés que d’essayer de les modifier soi-même. 

Existe-t-il des options de vêtements adaptés abordables ou des ajustements faciles qui peuvent être apportés aux vêtements non adaptés?

Oui, il est possible d’apporter certaines modifications à votre garde-robe actuelle. Si vous ou une personne que vous connaissez savez coudre, vous pourrez apporter des modifications durables plus facilement. 
Voici quelques suggestions pour les personnes qui sont capables de s’habiller sans aide :

Les petits boutons ou les fermetures éclair vous posent problème?  

  • Remplacez-les par des boutons ou des tirettes de fermeture éclair de plus grande taille. 

Vous avez du mal à attacher les chemises à boutons?

  • Placez des points de velcro adhésifs entre les boutons ou cousez une partie de la patte de boutonnage pour pouvoir passer la chemise par-dessus votre tête.

 Vos vêtements sont-ils trop serrés pour que vous puissiez les enfiler facilement? 

  • Découpez une fente de 8 à 10 centimètres à l’arrière du col et ajoutez un bouton-pression ou une fermeture velcro en haut de la fente. Cette encolure en trou de serrure vous facilitera la tâche. 

Vous est-il difficile d’enfiler un pantalon? 

  • Ajoutez des boucles de ruban dans les coutures latérales pour ne pas avoir à vous fatiguer lorsque vous saisissez le pantalon à la taille pour l’enfiler.  

Ces solutions ont leurs limites, mais elles constituent un bon point de départ pour déterminer vos besoins avant d’investir dans des vêtements adaptés ou de faire appel à un tailleur professionnel qui répondra à vos besoins précis.

Que pensez-vous des vêtements adaptés dans le secteur de la mode?

Je pense que les vêtements adaptés constituent un très petit créneau dans l’industrie de la mode. Il n’est pas très exploité parce que les entreprises n’y voient pas de valeur financière, mais il y a une grande valeur sociale à rendre la mode accessible. La mode est une industrie qui se fonde sur l’exclusion et l’élitisme, mais le mouvement de démocratisation de la mode s’est développé au cours de la dernière décennie. Ce mouvement comprend la lutte contre le « capacitisme », un système qui normalise et donne la priorité à certains types de corps et de capacités tout en stigmatisant d’autres types de corps et de capacités. Il faut donc espérer que davantage d’entreprises reconnaîtront la nécessité des vêtements adaptés. 

Quel est, selon vous, l’un des plus grands défis que doit relever l’industrie des vêtements adaptés?

La sensibilisation et l’accessibilité. Tout d’abord, la sensibilisation : le grand public ne comprend pas ce qu’est un vêtement adapté. C’est le type de produit que vous ne connaissez généralement pas avant d’en avoir besoin. Plus précisément, il faut éduquer les gens sur les vêtements adaptés, aussi bien dans l’industrie de la mode que dans les programmes d’enseignement du design. Deuxièmement, l’accessibilité est un problème, à la fois sur le plan financier et sur le plan du lieu. Les vêtements adaptés sont plus chers que les vêtements non adaptés, car ils nécessitent plus de finitions, plus de recherche et de développement, et ils sont généralement fabriqués en petites quantités. Les vêtements adaptés ne sont pas non plus très répandus dans les magasins, et même lorsqu’ils le sont, les personnes qui en ont besoin ne peuvent pas toujours se rendre sur place. S’ils sont vendus en ligne, les gens peuvent-ils trouver le site Web, naviguer facilement sur celui-ci pour voir les choix offerts et faire leur achat en toute confiance? Ce sont là des barrières qu’il faut briser, ou du moins faut-il aider les gens à les surmonter.

Que pensez-vous de l’avenir des vêtements adaptés?

Je pense que le marché des vêtements adaptés en est à ses débuts. Il est difficile de dire ce qui va se passer. Il y a de petits créateurs qui font des vêtements adaptés et de grands détaillants qui offrent des collections restreintes. Nous sommes une population vieillissante, et la mode devrait évoluer avec les besoins des consommateurs. Il faut un changement énorme dans la culture de la mode et dans la société afin de prioriser les personnes qui vieillissent ou qui ont un handicap et d’investir dans ces populations.  

En tant que designer, que voulez-vous que les gens retirent de vos créations?

J’espère que les gens se sentiront vus lorsqu’ils porteront mes vêtements. J’espère qu’ils se sentiront capables d’assumer leur identité.  

Pour plus de conseils sur les appareils fonctionnels et l’habillement, consultez notre outil sur les appareils fonctionnels et notre vidéo Astuce de vie : S’habiller.