Dans les cas d'arthrite, la santé mentale est importante

Mental health matters in arthritis

L'importance de cette recherche

Les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ont deux fois plus de risques d’être atteintes de dépression par rapport à la population générale. Bien que la dépression et l’anxiété affectent la douleur, la capacité de réaliser les tâches quotidiennes et la qualité de vie, ces problèmes de santé mentale ne sont pas assez souvent diagnostiqués et traités chez les patients arthritiques.

Sur quoi porte cette recherche?

Les effets physiques de l’arthrite sont indéniables et dévastateurs. Toutefois, l’arthrite a également une relation complexe avec la santé mentale. Être atteint d’arthrite peut entraîner la dépression ou de l’anxiété, qui peuvent à leur tour aggraver l’arthrite. La Dre Mary De Vera étudie les répercussions de la dépression et de l’anxiété chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde afin d’améliorer la vie des personnes arthritiques et sensibiliser les gens sur cet enjeu important.

Photography of Dr. Mary DeVeraQu’ont fait les chercheurs?

Les chercheurs ont analysé deux babillards électroniques de discussions : « r/Thritis » et « r/Rheumatoid », sur Reddit, un site Web populaire d’actualités et de discussions sociales où les personnes posent des questions, publient des opinions et partagent leur expérience de manière anonyme. L’objectif était de comprendre l’expérience des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde par rapport à leur santé mentale.

Qu’en est-il ressorti?

Les chercheurs ont repéré quatre thèmes de discussion : 1) L’expérience de gestion de la polyarthrite rhumatoïde explore les conséquences sur la santé mentale des répercussions physiques de la maladie, du manque de ressources et de soutien en santé et de la complexité des médicaments; 2) Les conséquences sur les relations et l’isolation sociale comprennent vivre avec les idées reçues sur la polyarthrite rhumatoïde, se sentir incompris et ressentir de la culpabilité; 3) La perte d’expérience concerne l’impuissance éprouvée devant les défis à réaliser des activités pour se définir, comme les soins personnels, le travail et s’occuper des enfants; 4) Vivre des luttes émotionnelles montre comment la tension entre le dépassement et le désespoir a entraîné des idées suicidaires et des pensées de mort. Les conclusions mettent l’accent sur la relation étroite entre les symptômes de polyarthrite rhumatoïde, la gestion de ces symptômes et les effets négatifs sur la santé mentale.

Comment les conclusions de cette recherche pourront-elles être utilisées?

Cette recherche met en évidence l’importance des communautés en ligne et des forums pour les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde afin de discuter de leur santé mentale et de chercher des conseils et du soutien. Les discussions dans ces communautés peuvent aider à voir comment la polyarthrite rhumatoïde agit sur la santé mentale et les interactions entre les expériences physiques, sociales et émotionnelles.


Photography of Pamela Butvin
Vivre avec la polyarthrite rhumatoïde, c’est aussi vivre avec l’anxiété de se demander comment l’inflammation et les médicaments qui la régulent peuvent avoir des répercussions sur les yeux, les organes et la santé systémique globale de notre corps. En parler avec d’autres personnes par le biais de communautés en ligne aide; en acceptant ma maladie, j’ai appris comment les autres gèrent la vie avec une maladie chronique et je ne me sens plus seule. »

— Pamela Butvin, membre de la table ronde de consommateurs en ligne de la Société de l’arthrite

Quelle incidence aura cette recherche?

Elle apportera de nouvelles connaissances sur des facteurs comme la planification familiale, les sentiments ou le fait de ne pas se sentir compris et la culpabilité. Elle donnera la chance aux proches aidants de soutenir la santé mentale de leurs patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Aborder les défis de santé mentale et physique de la gestion de la polyarthrite rhumatoïde pourrait grandement améliorer la qualité de vie des 300  000 Canadiens vivant avec cette maladie.

À propos de la chercheuse

La Dre Mary de Vera est professeure agrégée à l’Université de la Colombie-Britannique et à Arthrite-recherche Canada. Sa recherche, en partie soutenue par une subvention stratégique de fonctionnement de la Société de l’arthrite reçue en 2018, s’est concentrée sur une étude pionnière établissant les liens entre l’arthrite, l’utilisation de médicaments et la santé mentale.

Citation de la publication

Park JYE, Howren AM, Davidson E, De Vera MA, Insights on mental health when living with rheumatoid arthritis: A descriptive qualitative study of threads on the Reddit website, BMC Rheumatol, 2020;4(1):62.

La recherche à la Société de l’arthrite

Grâce à la confiance et au soutien de ses donateurs et de ses partenaires, la Société de l’arthrite est la plus importante source caritative de financement pour la recherche de pointe sur l’arthrite au pays, ayant investi plus de 220 millions de dollars depuis sa création. Ces projets ont mené à des percées en matière de diagnostic, de traitement et de soins des personnes atteintes d’arthrite. Visitez notre site à arthrite.ca/recherche.