Opioïdes

Nom de médicament
Opioïdes

Nom(s) de marque
Codéine : TylenolMD no 1, no 2, no 3 et no 4, AtasolMC 15, AtasolMC 30, Codeine Contin® et génériques (les produits TylenolMD et AtasolMC contiennent aussi 300-325 mg d’acétaminophène) Morphine* : MorphineMC, M-Eslon®, MS-Contin®, Kadian® Hydromorphone* : Dilaudid®, Hydromorph-Contin® Oxycodone* : PercocetMD, et génériques (PercocetMD contient aussi 325 mg d’acétaminophène) Mépéridine : Demerol®

Type de médicament
Médicament sur ordonnance

Les opioïdes sont des médicaments de deuxième intention utilisés pour traiter une douleur modérée ou aiguë causée par l’arthrose du genou ou de la hanche et pour laquelle les autres traitements ne se sont pas montrés efficaces (acétaminophène, anti-inflammatoires non stéroïdiens [AINS], tramadol, duloxétine).

  • Pour quelles formes d’arthrite les opioïdes sont-ils utilisés?

    Les opioïdes sont des médicaments de deuxième intention utilisés pour traiter une douleur modérée ou aiguë causée par l’arthrose du genou ou de la hanche et pour laquelle les autres traitements ne se sont pas montrés efficaces (acétaminophène, anti-inflammatoires non stéroïdiens [AINS], tramadol, duloxétine).

    Les opioïdes ne sont habituellement pas utilisés pour traiter la douleur de l’arthrose. Les risques élevés d’événements indésirables l’emportent sur les effets bénéfiques modestes à modérés des opioïdes.

    Les opioïdes peuvent également être utilisés pendant de courtes périodes pour soulager la douleur associée à l’arthrite inflammatoire. Il n’existe pas de données sur les avantages et les risques associés à l’utilisation d’opioïdes pour l’arthrite inflammatoire pendant plus de six semaines.

    Compte tenu des bienfaits limités des opioïdes utilisés dans le traitement de l’arthrite et des risques d’événements indésirables auxquels ils sont associés, il faut interrompre le traitement s’il ne produit pas un bienfait significatif relativement rapidement.

  • Comment les opioïdes sont-ils administrés?

    Les opioïdes sont habituellement pris par voie orale. Il existe un opioïde (le fentanyl, ou Duragesic®) qui peut être administré au moyen d’un timbre appliqué sur la peau, mais ce médicament n’est habituellement pas utilisé dans la prise en charge de la douleur de l’arthrite.

  • Quelle est la dose habituelle et à quel moment doit-on la prendre?

    Opioïdes à action rapide :

    • À prendre toutes les quatre à six heures, au besoin, selon la douleur

    Opioïdes à action prolongée :

    • Préparations 12 heures : prendre toutes les 12 heures pour traiter la douleur
    • Préparations 24 heures : prendre une fois par jour pour traiter la douleur

    Votre prescripteur entamera probablement le traitement en vous prescrivant un opioïde à action rapide, en augmentant graduellement la dose, jusqu’à atteindre la dose minimale efficace afin de diminuer au minimum le risque d’événement indésirable. Vous pourriez recevoir une ordonnance pour un opioïde à action prolongée si vous prenez une dose constante d’opioïde qui soulage efficacement votre douleur sans vous causer d’événement indésirable et si votre prescripteur considère que vous avez besoin d’un traitement par opioïde à long terme.

  • Combien de temps dois-je attendre avant que le traitement fonctionne?

    Les opioïdes commencent habituellement à agir dans l’heure suivant leur prise.

  • Dans quelles circonstances devrais-je éviter de prendre des opioïdes et téléphoner à mon médecin?

    Ne prenez pas d’opioïdes si vous avez une allergie à la codéine, à la morphine ou à la mépéridine.

    Utilisez les opioïdes avec prudence si vous avez la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ou une autre maladie des poumons. Consultez votre médecin si vous vivez avec une maladie pulmonaire.

    Si vous avez des antécédents d’alcoolisme ou de toxicomanie, il est possible que votre prescripteur préfère éviter de vous administrer un opioïde. Veuillez en discuter avec votre prescripteur.

    Un certain nombre de produits opioïdes (indiqués ci-dessus) contiennent également de l’acétaminophène. Si vous prenez d’autres produits contenant de l’acétaminophène, veuillez en parler à votre fournisseur de soins de santé pour vous assurer de ne pas dépasser la dose maximale quotidienne d’acétaminophène (c.-à-d., 4 000 mg par jour).

  • Quels sont les effets secondaires des opioïdes?

    Les opioïdes peuvent entraîner des nausées, des vomissements, de la constipation, de la somnolence et des effets sédatifs, de la confusion, une rétention urinaire, une sécheresse de la bouche et des réactions allergiques (p. ex., éruption cutanée).

    Une utilisation régulière d’opioïdes peut donner lieu à une tolérance à ces médicaments. C’est-à-dire qu’une dose plus forte pourrait être nécessaire pour l’obtention d’un soulagement équivalent. Une utilisation prolongée ou contraire aux indications de votre prescripteur peut augmenter le risque de dépendance aux opioïdes, qui pourrait mener à une utilisation inappropriée de ces médicaments. Selon les recherches, les personnes qui prennent des opioïdes à une dose adaptée à leur niveau de douleur sont peu susceptibles d’en faire une utilisation abusive. Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant la tolérance ou la dépendance à ces médicaments, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé.

  • Que puis-je faire pour atténuer les effets secondaires?

    Pour prévenir la constipation associée à l’utilisation d’opioïdes, augmentez votre apport en eau et en liquides. Un apport accru en fibres peut également être bénéfique. Votre prescripteur vous recommandera peut-être un laxatif ou un émollient fécal (qui ramollit les selles) si l’eau et les fibres ne sont pas efficaces.

    Pour réduire les maux d’estomac, pensez à prendre le médicament avec de la nourriture.

    Si les opioïdes entraînent un effet sédatif ou de la somnolence, faites preuve de prudence quant à l’utilisation de machinerie dangereuse, y compris les automobiles, jusqu’à ce que vous ayez la certitude raisonnable que le médicament ne nuit pas à votre capacité d’effectuer ce type d’activités.

    En cas de somnolence ou d’effet sédatif excessifs, évitez les activités éprouvantes ou prenez le médicament avant de vous coucher.

    Prenez les opioïdes selon les directives de votre prescripteur.

  • Dois-je être suivi pendant que je prends des opioïdes?

    De manière générale, l’utilisation d’opioïdes ne requiert pas de suivi ou d’analyses sanguines. Votre fournisseur de soins de santé devrait toutefois vous rencontrer régulièrement pour déterminer si votre opioïde entraîne un soulagement efficace de votre douleur et s’il cause des effets indésirables.


Cette information a été mise à jour en novembre 2017, avec l’expertise de :

Jason Kielly B. Sc. (phm.), Pharm. D.
Professeur adjoint, école de pharmacie, Université Memorial de Terre-Neuve
Pharmacien clinicien, Programme de santé rhumatologique, Eastern Health

Retour à l'index des médicaments