Viscosuppléance (injections d’hyaluronane)

Nom de médicament
Viscosuppléance (injections d’hyaluronane)

Nom(s) de marque
NeoViscMD, SynViscMD, SynVisc-OneMD, DurolaneMD, EuflexxaMD

Type de médicament
Viscosuppléance

Il a été démontré que ces injections ont des effets bénéfiques modestes dans les cas d’arthrose du genou et de la hanche légère à modérée.

  • Pour quelles formes d’arthrite la viscosuppléance est-elle utilisée?

    Ces injections peuvent soulager temporairement (jusqu’à 26 semaines) les douleurs liées aux cas d’arthrose du genou légère à modérée lorsque les agents de première intention n’ont pas eu l’effet désiré ou si le patient n’a pu les tolérer. Il manque actuellement de données probantes attestant l’efficacité de l’utilisation de la viscosuppléance contre l’arthrose de la hanche. Cependant, elle peut être envisagée si des thérapies de première intention n’ont pas fonctionné.

    Rien n’indique que parmi les différents produits de viscosuppléance, l’innocuité et l’efficacité de l’un est meilleure que celles d’une autre.

    Le coût des injections de viscosuppléance (de 200 $ à 350 $ par traitement) peut restreindre leur accessibilité.

    Les traitements de viscosuppléance ne sont pas utilisés pour prendre en charge l’arthrite inflammatoire.

     

  • Comment les traitements de viscosuppléance sont-ils administrés?

    Les agents de viscosuppléance sont injectés directement dans une articulation.

  • Quelle est la dose habituelle et à quel moment doit-on la prendre?

    Une injection est pratiquée dans l’articulation touchée. Selon l’articulation affectée et le produit utilisé, il pourrait s’agir d’une injection unique ou d’injections hebdomadaires administrées de trois à cinq fois.

  • Combien de temps faut-il pour que la viscosuppléance fasse effet?

    La viscosuppléance ne procure pas un soulagement aussi rapide que les injections de stéroïdes. En effet, il faut parfois attendre plusieurs semaines pour ressentir les effets de la viscosuppléance, qui durent toutefois plus longtemps que ceux des stéroïdes. Cela peut varier d’une personne à l’autre.

  • Dans quelles circonstances devrais-je éviter d’avoir recours à la viscosuppléance et téléphoner à mon médecin?

    N’utilisez pas de produits de viscosuppléance si vous avez une allergie aux préparations à base d’hyaluronane.

    N’utilisez pas de produits de viscosuppléance si vous avez une infection de l’articulation ou de la peau entourant le point d’injection.

  • Quels sont les effets secondaires de la viscosuppléance?

    De la douleur, de l’enflure ou de l’inflammation dans l’articulation où l’injection a été pratiquée sont les événements indésirables les plus souvent déclarés.

    Dans de rares cas, les produits de viscosuppléance ont causé de la fièvre et une chute de la numération globulaire. Par ailleurs, de rares patients ont déclaré une pseudogoutte (enflure soudaine et douloureuse dans une ou plusieurs articulations).

  • Comment peut-on atténuer les effets secondaires?

    Dans la mesure du possible, reposez l’articulation pendant 48 heures après l’injection.

    Si vous ressentez une gêne dans l’articulation après l’injection, vous pouvez y appliquer une compresse froide ou utiliser des médicaments comme l’acétaminophène ou des agents anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé à ce sujet.

  • Dois-je faire l’objet d’un suivi après avoir reçu une injection de viscosuppléance?

    L’utilisation de produits de viscosuppléance ne requiert pas d’analyses sanguines régulières.

    Votre fournisseur de soins de santé pourrait vouloir vous rencontrer régulièrement afin de déterminer si le produit de viscosuppléance est efficace contre votre douleur liée à l’arthrose et s’il cause des effets indésirables.


Cette information a été mise à jour en novembre 2017, avec l’expertise de :

Jason Kielly B. Sc. (phm.), Pharm. D.
Professeur adjoint, école de pharmacie, Université Memorial de Terre-Neuve
Pharmacien clinicien, Programme de santé rhumatologique, Eastern Health

Retour à l'index des médicaments