Bien vivre

Vous avez peut-être l’impression que l’arthrite vous dérobe de vos expériences, de votre joie, de votre vie. Mais avec les connaissances et le mode de vie appropriés, vous ne ferez pas que gérer votre arthrite, vous vous épanouirez malgré elle. Dans ce site, vous trouverez des conseils en matière de santé et de bien-être, des trucs de prise en charge personnelle, des histoires inspirantes, et bien plus encore.

Vie quotidienne

Intimité et arthrite

Homme et femme sur canapé

Lorsque vient le temps de faire de nouvelles rencontres ou d’engager des relations intimes avec une personne, il peut être difficile, même dans le meilleur des cas, d’aborder les questions de relations intimes ou sexuelles. Ces sujets peuvent s’avérer plus compliqués lorsque des problèmes de santé comme l’arthrite sont en jeu ou si la douleur vous empêche d’apprécier les relations intimes ou sexuelles.

Il est important de noter qu’il peut y avoir de nombreuses raisons autres que l’arthrite pour lesquelles les relations sexuelles peuvent être douloureuses. Des expériences négatives vécues peuvent avoir une incidence sur la douleur ou la douleur attendue. Il est important de consulter votre médecin si vous avez l’impression que vos relations sexuelles sont anormalement douloureuses ou qu’elles vous incommodent.

Ce ne sont pas toutes les personnes qui ont de l’intérêt pour le sexe ou les relations, mais il existe de nombreuses façons d’explorer le plaisir et l’intimité, quels que soient vos capacités, vos orientations et votre sexe. Cet article explore les préoccupations communes des personnes atteintes d’arthrite en matière d’intimité, de relations et de sexe.

Gestion de la douleur

Lors d’une poussée de douleur, particulièrement pendant une période prolongée, les longues pauses dans l’intimité peuvent créer une impression d’isolement. Si les relations sexuelles sont trop douloureuses, il existe de nombreuses façons d’intégrer les relations intimes dans la vie quotidienne sans avoir de relations sexuelles. Il est important que les relations sexuelles ne soient pas une partie implicite de l’intimité.

Pour ce qui est des partenaires, suivez les indications de la personne qui ressent la douleur sur le moment. Si le toucher léger est douloureux, essayez de le rendre plus ferme ou faites l’essai d’autres sensations comme l’eau, la chaleur ou le froid. Envisagez de prendre une douche chaude ensemble ou de laisser fondre des glaçons aux endroits où le toucher léger peut être inconfortable.

Maintenez une communication ouverte

Des malentendus peuvent survenir dans toute relation. Il est important de communiquer à votre ou vos partenaires comment vous vous sentez. Il peut être utile de lui faire savoir quand les choses vont bien, tout comme quand elles ne vont pas bien (p. ex. « Ça fait du bien » ou « Ça fait mal, essayons autre chose »). Il faut parfois s’exercer à exprimer ce que l’on ressent. Il peut être utile de discuter à l’avance de vos limites et de vos règles de base concernant les relations intimes ou sexuelles. Il est toujours possible d’arrêter les choses sur-le-champ si l’un de vous ou les deux ne se sentent pas à l’aise ou ne sont pas d’accord avec la situation. Ce n’est pas parce que vous avez prévu faire quelque chose que cela doit ou devrait avoir lieu.

Planifiez

Les relations intimes n’ont pas besoin d’être spontanées pour être agréables. Il est parfois nécessaire de planifier afin de gérer l’énergie dont vous disposez pour la semaine. Choisissez le jour et l’heure qui conviennent le mieux à votre niveau de douleur et assurez-vous de vous accorder suffisamment de temps pour vous détendre et passer du temps seul ou avec votre partenaire. La planification peut aussi créer de l’anticipation, ce qui peut augmenter l’excitation. N’oubliez pas que les plans peuvent changer. Ce n’est pas parce que vous avez prévu des relations intimes que vous devez vous en tenir à ce plan si quelque chose change, si vous ne vous sentez pas bien ou si vous n’êtes plus à l’aise avec la situation. Même si la planification peut être utile, cela ne signifie pas que vous vous engagez à avoir des relations intimes à ce moment-là.

Positions sexuelles

Lorsqu’il est question de relations sexuelles, il existe de nombreuses façons d’adapter les positions afin que vous ou votre partenaire puissiez être plus à l’aise. Il existe plusieurs types d’oreillers ou de coussins qui peuvent contribuer au confort de la position et qui peuvent être achetés en ligne ou dans une boutique érotique. Le Guide intimité et arthrite [PDF 663kB]de la Société de l’arthrite comprend également des diagrammes pour guider les couples dans différentes positions pouvant aider à soulager l’inconfort au niveau de la hanche, du dos ou des membres inférieurs.

Plaisir solitaire

L’un des nombreux avantages de la masturbation est qu’elle ne nécessite pas de partenaire (bien que de nombreux partenaires puissent apprécier la masturbation mutuelle). Si vous êtes célibataire ou si vous souhaitez simplement apprendre à connaître votre propre corps, la masturbation est un excellent moyen d’explorer ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas.

Si vous avez des inquiétudes quant à la prise en main ou à votre dextérité, envisagez d’expérimenter des sensations, d’utiliser différents jouets ou vibrateurs pour aider à vous procurer du plaisir.

Rencontres

Si vous n’êtes pas en couple, mais que vous fréquentez une personne et que vous avez des préoccupations concernant les relations intimes, il est important d’être honnête avec vous-même et avec cette personne sur ce que vous voulez et ne voulez pas. Cela peut sembler difficile si ce que vous désirez ne correspond pas à ce que l’autre personne souhaite. Le fait de pouvoir avoir ces discussions honnêtes vous aidera à fixer vos limites en fonction de ce qui est bien pour vous et votre corps.

Trouvez des solutions de rechange

Ce ne sont pas toutes les personnes qui ont envie d’avoir des relations sexuelles et, pour d’autres, ce n’est pas toujours réalisable en raison de la douleur ou du niveau d’énergie. Envisagez des solutions de rechange afin de profiter de l’intimité. Pensez à des choses qui vous font sentir en harmonie avec vous-même ou votre partenaire, et prenez le temps de vous adonner à ces activités.

Il y a de nombreuses façons d’exprimer son affection et de satisfaire ses désirs sexuels. De nombreux couples trouvent que les baisers et les caresses sont des options de rechange agréables aux relations sexuelles avec pénétration. Le bon type de toucher peut-être très agréable sur pratiquement n’importe quelle partie de la peau (bouche, lobes d’oreille, cou, mains, poignets, bas du dos et intérieur des cuisses et des bras). Se faire des câlins et se tenir la main sont aussi des façons éprouvées d’exprimer son amour et son affection l’un envers l’autre.

Parlez avec votre équipe soignante

Cela peut sembler être une conversation gênante à avoir avec votre équipe soignante, mais si vous éprouvez des difficultés à avoir des relations intimes ou sexuelles engagées en raison de l’arthrite, il est important d’en informer votre équipe soignante pour qu’elle puisse vous aider. Votre professionnel de la santé peut être en mesure de vous orienter vers un ergothérapeute ou un sexologue, de modifier votre plan de traitement ou de vous recommander d’autres ressources pour vous aider à atteindre vos objectifs en matière d’intimité.

L’arthrite peut entraîner des changements dans les rôles et les responsabilités d’une relation intime. Bien que ces défis puissent sembler déconcertants, ils peuvent aussi rapprocher les partenaires. L’intimité est une composante importante d’une vie agréable et peut être maintenue malgré l’arthrite.

Pour en savoir plus sur le maintien des relations intimes lorsque vous êtes atteints d’arthrite, consultez le Guide intimité et arthrite [PDF 663kB] de la Société de l’arthrite.