Vous êtes ici : Accueil > Impliquez-vous > Bénévolat > Pleins feux sur le bénévolat

Pleins feux sur le bénévolat

Volunteer profiles

Logo BénévoleLes contributions des bénévoles sont essentielles à la réussite de la Société de l’arthrite. Et les façons dont les bénévoles peuvent aider à servir les personnes atteintes d’arthrite sont aussi nombreuses que le sont leurs histoires personnelles. Découvrez-en quelques-unes ici.

  • Cheryl “CJ” Johnson – Colombie Britannique

    Photographie de Cheryl JohnsonMa mission est de montrer aux autres qu’il est possible de bien vivre avec dévotion et de s’amuser même face à l’adversité. Ma passion est d’être un ambassadeur, un défenseur et un éducateur, une voix pour ceux qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes, aider les autres et leur permettre de réaliser leur plein potentiel.

    En 2009, ma vie a radicalement changé lorsque j’ai reçu un triple diagnostic de polyarthrite rhumatoïde, d’arthrose et de fibromyalgie, ce qui a mis fin à mon cœur. Lorsque j’étais le plus vulnérable, l’équipe du Mary Pack Arthritis Centre et le personnel de la Société de l’arthrite m’ont fait preuve de compassion et de soins. Ils ont reconnu que j’avais encore de la valeur et des compétences et m’ont engagé à unir mes forces pour combattre ces conditions débilitantes.

    Au cours des 10 dernières années, j’ai été un ambassadeur et un ambassadeur bénévole, mais la contribution qui a probablement fait la plus grande différence dans mon rôle est de fournir de l’information sur l’arthrite. Je forme de nouveaux professionnels de la santé sur la façon de traiter les patients atteints d’arthrite, je participe à des salons de santé pour la Société de l’arthrite, j’anime des ateliers et je saisis d’autres occasions d’aider les gens à mieux comprendre les répercussions que peut avoir l’arthrite.

    La gratification ultime pour moi est le moment ou quelqu’un m’approche pour partager son histoire d’une percée positive. Savoir que j’ai aidé une personne de plus à se sentir moins seule et à se sentir plutôt soutenue et dotée de ressources est la meilleure récompense. Je me sens privilégiée de représenter la Société de l’arthrite et de travailler en partenariat avec elle.

  • Anastasia Roemer - Alberta

    Photographie d'Anastasia Roemer« Je fais du bénévolat pour la Société de l’arthrite parce que je veux aider des gens comme moi. Je suis atteinte d’arthrite depuis toujours. J’ai reçu mon diagnostic d’arthrite juvénile idiopathique dans les deux genoux à l’âge d’un an et demi. Quand j’avais 13 ans, j’ai subi une poussée inflammatoire dans toutes mes grandes articulations : chevilles, genoux, hanches, coudes et poignets.

    « Après avoir participé à mes premiers événements organisés par la Société de l’arthrite, je me suis rendu compte ce lien avec la communauté de l’arthrite manquait à ma vie. Le bénévolat m’offre ce lien.

    « J’ai eu le privilège de faire du bénévolat comme mentor au camp de l’Alberta pour les enfants atteints d’arthrite. Le camp est un environnement sécuritaire qui permet aux enfants d’apprendre à avoir confiance en eux et à être plus ouverts en tant que personnes atteintes d’arthrite. Passer une semaine entière avec eux m’a inspirée à essayer d’incarner ces qualités dans ma propre vie.

    « En tant qu’étudiante universitaire de 20 ans, je crois que la participation des jeunes dans des organismes comme la Société de l’arthrite est la base d’un avenir solide. En tant qu’étudiants, que ce soit au niveau secondaire ou postsecondaire, nous sommes constamment mis au défi d’innover. J’aimerais voir un plus grand nombre de ces grands esprits engagés dans la cause. »

  • Dr Hamid Izadpanah - Ontario

    Photographie du Dr Hamid Izadpanah« Depuis que ma femme et moi sommes arrivés au Canada de Téhéran en novembre 2018, je cherche des façons de redonner au pays qui nous a si chaleureusement accueillis. L’arthrite inflammatoire est pour moi un enjeu aussi bien personnel que professionnel. En effet, ma nièce a reçu un diagnostic d’arthrite idiopathique juvénile, mais grâce à un diagnostic précoce et à un traitement efficace, elle est maintenant en rémission.

    « En tant que pharmacien, j’ai passé de nombreuses années à travailler avec des sociétés pharmaceutiques en Iran sur des médicaments rhumatologiques comme Humira, Enbrel et Xeljanz. C’est un plaisir de passer en revue le contenu éducatif de la Société de l’arthrite, comme son guide de référence sur les médicaments, afin de veiller à ce que l’information soit à jour pour les autres utilisateurs.

    « Marie, Helen et toute l’équipe de la Société de l’arthrite ont été formidables et m’ont aidé à trouver la meilleure façon de soutenir le travail de cette organisation, compte tenu de mes talents et de mes disponibilités. Je me sens bien à l’idée que j’acquiers de l’expérience de travail au Canada et développe des liens professionnels au sein de la communauté des soins de santé, tout en soutenant une cause importante. »

  • Nona Charbonneau – Québec

    Photographie de Nona Charbonneau« Je fais du bénévolat pour des raisons purement égoïstes: ça me fait du bien! Je le fais aussi en l’honneur de ma mère, qui a vu l’arthrite rhumatoïde lui prendre sa santé.

    « Je m’implique au bureau de Montréal de la Société depuis 1999. Pendant cette période, j’ai vu se succéder de nombreux directeurs, de nombreux changements d’employés et même quelques déménagements de locaux. Mais l’essence de l’équipe reste la même. Faire du bénévolat me permet de socialiser et de sortir un peu de la maison.

    « J’aide avec des tâches administratives pendant quelques heures le vendredi. À l’âge de 92 ans, je suis toujours curieuse et je me sens dans l’air du temps. J’aime bien prendre soin des gens autour de moi et si je peux leur amener un peu de joie, tant mieux! »

     

  • Elizabeth Newman – Nouvelle-Écosse

    Photographie d'Elizabeth NewmanMa nièce a reçu un diagnostic d’arthrite lorsqu’elle était encore toute petite. Je l’ai vue manœuvrer sa vie avec l’arthrite avec tout ce que celle-ci implique sur le plan des médicaments, de la douleur et des luttes et limites quotidiennes. Elle fait face à ce défi depuis toujours, mais cela ne l’a jamais empêchée de réussir, d’aller de l’avant et d’avoir une famille active. Pour elle et pour les autres membres de ma famille qui vivent avec l’arthrite, je suis fière de faire du bénévolat pour la Société de l’arthrite.

    Je me suis impliquée auprès de la Société de l’arthrite en 2013, parce que c’est une organisation qui peut vraiment améliorer la vie des personnes atteintes de cette maladie. Je m’implique surtout en tant que membre du comité organisateur d’une activité de financement appelée le Celebrity Roast. Cet événement annuel très reconnu à Halifax, en Nouvelle-Écosse, existe depuis 28 ans. C’est l’un des rares événements locaux qui continuent de trouver des échos dans la communauté, ce qui est phénoménal.

    Chaque année, nous organisons un bien-cuit en l’honneur d’une entreprise bien connue ou d’un leader communautaire. Notre comité est petit, mais puissant, et chaque année, de nouveaux membres qui connaissent l’invité d’honneur s’y ajoutent. Compte tenu de mon expérience dans l’industrie de l’accueil, je pense toujours à de nouveaux concepts afin de récolter des fonds et de continuer à faire en sorte que les gens veulent assister à l’événement année après année. Le bien-cuit jette la lumière sur la réalité des personnes atteintes d’arthrite et sensibilise la population à la maladie elle-même en plus de générer des fonds essentiels pour aider la programmation locale.

    À titre de bénévole, je vois comment la Société de l’arthrite offre de l’aide et l’espoir d’un avenir meilleur à de nombreuses personnes qui souffrent de cette maladie. Je suis heureuse de pouvoir jouer un petit rôle en donnant de mon temps.