Une mannequin et athlète demande de l’aide lorsque l’arthrite met un frein à sa carrière

Au cours des dernières années, Ivory a joué les rôles de bénévole et de porte-parole pour les patients auprès de la Société de l’arthrite. Le fait qu’elle ait ajouté ces activités importantes à sa riche carrière multidisciplinaire (elle est à la fois chanteuse, actrice, danseuse et mannequin) en dit long sur la priorité qu’elle accorde à la Société de l’arthrite.

Vers l’âge de 15 ans, Ivory a dû mettre un terme à une prometteuse carrière de gymnaste de compétition en raison de l’arthrose. La maladie irradiait depuis le cou et les genoux, et l’inflammation chronique qui affectait son dos a forcé Ivory à marcher avec une canne à quatre pieds à 25 ans à peine.

« À cet âge j’étais déjà mannequin. Pendant les défilés de mode, j’étais en coulisse, assise sur d’énormes sacs de glace, jusqu’à ce que mon tour vienne. J’avais besoin d’aide pour me relever et je ne délaissais ma canne qu’au dernier moment avant d’arriver sur la passerelle. Je défilais en souriant et je jouais bien mon rôle, mais je m’effondrais dans les bras du régisseur aussitôt que j’avais terminé. »

Quand j’ai eu besoin d’aide, la Société de l’arthrite était là pour moi. »                                                                         

Ivory a également reçu un diagnostic d’arthrite psoriasique et de sacro-iliite. Elle a cependant réalisé qu’elle avait le choix entre s’entêter et ignorer la maladie (comme elle l’avait fait à l’adolescence), ou plutôt la prendre en main.

Elle a donc demandé de l’aide à la Société de l’arthrite; elle voulait savoir comment amortir les dommages que ses articulations avaient déjà subis et quels changements elle pouvait apporter à son mode de vie pour aider à préserver sa mobilité. Aujourd’hui, cinq ans plus tard, elle peut marcher sans canne, elle a une alimentation saine et fait de l’activité physique régulièrement, le tout avec l’appui de son équipe de soins de santé, de sa famille et de ses amis.

« Quand j’ai eu besoin d’aide, la Société de l’arthrite était là pour moi. Je veux remercier toutes les personnes qui ont appuyé cette merveilleuse organisation : vous m’avez aidée à reprendre les commandes. Je suis atteinte d’arthrite, mais l’arthrite n’atteint pas mon courage! »

Ces renseignements vous ont-ils été utiles?