Une vie active depuis l’enfance avec la pratique de la natation, de la danse, du théâtre et enfin du yoga n’avait pas préparé Soleil Guérin à recevoir un diagnostic d’arthrite de la hanche à 44 ans.

Elle qui a été atteinte d’une mononucléose à la fin de l’adolescence, a fondé sa compagnie de cours de yoga en entreprise et a suivi une formation de massothérapeute connaît bien l’importance d’être l’allié de son corps et de son bien-être.

Soleil souffrait de douleurs récurrentes à une hanche et de restrictions de mouvements depuis plusieurs années. Elle boitait souvent. Après de nombreuses consultations avec divers thérapeutes sans aucune amélioration, une radiographie a révélé l’arthrose de la hanche. « Ce fut vraiment un très grand choc. Nous venions de vendre notre appartement pour en acheter un plus grand afin que je puisse ouvrir mon studio de massothérapie à domicile » raconte Soleil. Une recherche sur Internet lui a fait découvrir le site de la Société de l’arthrite où elle a trouvé de l’information pertinente afin de mieux comprendre sa maladie.

Son orthopédiste lui a recommandé d’attendre le plus longtemps possible pour une opération chirurgicale. En 2019, Soleil a décidé de consulter un 2e orthopédiste. « Je n’arrivais plus à marcher sans boiter et j’avais des douleurs dans toutes mes activités, j’arrivais à peine à travailler. » Ce ralentissement physique a entraîné une souffrance psychologique, un aspect de la vie avec l’arthrite que la Montréalaise aimerait bien que les gens comprennent.

Une infiltration de cortisone n’apportant aucune amélioration, Soleil et son spécialiste ont pris la décision d’aller de l’avant avec l’arthroplastie. Comme son cas a été jugé urgent à cause de son âge et de sa situation, le délai n’a été que de quatre mois.

Le remplacement de la hanche a permis à Soleil de retrouver un sommeil réparateur, une aisance de mouvement, de la force et de l’équilibre. Sa réadaptation a été un peu plus longue puisqu’elle enseignait toujours le yoga et pratiquait la massothérapie. Elle a dû adapter sa façon de bouger et d’enseigner, en plus de réduire sa charge de travail pendant quelques mois. « Ce fut très positif aussi de voir l’impact de la réussite de ma réadaptation sur mon entourage. Mes proches ont été très impressionnés par mon courage, ma ténacité et ma force intérieure. »

Depuis, Soleil reste attentive aux manifestations de la douleur et essaie de la gérer immédiatement avec différentes techniques pendant quelques jours. Sa formation lui permet d’avoir plus d’un truc dans son sac : elle prend du repos, essaie de s’allonger souvent pendant la journée sur de courtes périodes de temps, se fait masser ou pratique des autos-massages avec des balles et des rouleaux, médite, fait des exercices de respiration consciente, se concentre sur ce qui va bien dans son corps et évacue le plus possible les sources de stress de son environnement.

Pour Soleil, la pratique quotidienne de la méditation, le Pilates, le vélo et la natation fonctionnent très bien pour gérer la douleur. La massothérapie, la physiothérapie et la chiropratique sont aussi très efficaces.

Même si la chirurgie a été un succès, l’arthrite ralentie Soleil, hypothèque plusieurs sphères de sa vie, en particulier son travail qui est très physique. Elle est en perpétuel questionnement quant à son avenir professionnel. Devrait-elle laisser tomber ? Retourner à l’école, trouver un emploi qui demande moins d’efforts physiques?

C’est pourquoi elle juge qu’il faut soutenir la recherche afin de trouver le moyen de réparer les dommages que cause l’arthrite. « Je serais moins inquiète quant à l’avenir », ajoute-t-elle.

Malgré les périodes de découragement qui surviennent parfois, Soleil garde une attitude positive, ce qui est à son avis la clé du succès. « Une fois que l’on accepte que les jours se suivent et ne se ressemblent pas nécessairement, et que l’on modifie ses habitudes de vie en conséquence, il est possible de retrouver un équilibre de vie. »

Grâce à son arthroplastie pratiquée dans un délai raisonnable, l’arthrite n’empêchera pas Soleil d’avoir une vie saine et active.

Ces renseignements vous ont-ils été utiles?