Certaines personnes pourraient choisir de partager leur cannabis récréatif, mais si votre intention est de consommer du cannabis à des fins médicales, vous devez traiter le cannabis comme un médicament. Tout comme vous ne prendriez pas le médicament pour la maladie de cœur de quelqu’un d’autre, vous ne devriez pas vouloir essayer le cannabis d’autrui pour soulager votre arthrite. La sécurité doit être une priorité!

Quelques points importants à garder en tête : chaque souche de cannabis est unique, et tout le monde n’y réagit pas de la même manière. De nombreux facteurs entrent en jeu dans le choix du cannabis médicinal : la maladie dont vous êtes atteint, les symptômes que vous souhaitez soulager, la fluctuation de vos symptômes selon l’heure de la journée, la concentration voulue d’ingrédients actifs dans le produit, la façon dont le médicament sera administré et la coexistence d’autres maladies.

Ces facteurs vous aideront, ainsi que votre médecin, à déterminer si le cannabis médicinal est une solution que vous devriez envisager et ils vous aideront à orienter toutes vos décisions – depuis le choix de souche jusqu’au dosage et l’administration du médicament.

Si votre médecin et vous décidez d’aller de l’avant, sachez que trouver la formule parfaite pourrait prendre un certain temps : il faudra laisser à votre corps le temps de s’adapter au médicament et vous devrez aussi vous laisser le temps de déterminer les souches et le dosage qui soulageront vos symptômes. Attendez-vous à faire quelques essais et faites preuve de patience. En fin de compte, le cannabis médicinal pourrait ne pas vous convenir, comme il pourrait grandement changer votre qualité de vie.

Pour de plus amples renseignements, consultez notre brochure récemment mise à jour, Le cannabis médicinal : un guide sur l’accès, que vous trouverez sur notre site Web : arthrite.ca/cannabismedicinal.

Ces renseignements vous ont-ils été utiles?