Cet article fait partie de la boîte à outils pour l’arthrose de la Société de l’arthrite. Restez à l’affût d’autres ressources qui vous aideront à mieux vivre avec l’arthrose. Pour obtenir davantage de renseignements sur cette maladie, consultez la section sur l’arthrose de notre site Web.

La perte de poids peut-elle réduire la douleur? Voici ce que vous devez savoir.

Si vous êtes en surpoids, votre fournisseur de soins de santé vous a sûrement déjà conseillé de perdre quelques kilos en vue de mieux prendre en charge votre arthrite, surtout si vous êtes atteint d’arthrose. L’embonpoint accroît également le risque de développer l’arthrose, surtout au niveau des genoux. Bien entendu, perdre du poids peut s’avérer tout un défi lorsqu’on a l’arthrite : la douleur, la fatigue et la raideur pourraient vous empêcher de pratiquer vos exercices préférés comme vous le faisiez avant. Peut-être même que vous vous repliez sur la nourriture pour vous distraire. « Ça peut devenir un cercle vicieux », affirme la Dre Angela How, rhumatologue à Burnaby, en Colombie-Britannique. Les bienfaits de la perte de poids comme la réduction de la douleur et de l’incapacité peuvent toutefois être une très grande source de motivation. Voici ce que vous devez garder à l’esprit lorsque vous avez besoin d’un peu d’encouragement.

L’excès de poids peut…

Augmenter la charge portée par vos articulations

N’avoir que 4,5 kg (10 lb) en trop augmente la charge portée par vos genoux de 13 à 27 kg (30 à 60 lb) à chacun de vos pas. Cette charge augmente considérablement lors d’une ascension et encore plus lorsque vous vous penchez pour ramasser quelque chose. Les chercheurs ont constaté que perdre au moins 10 % de son poids au courant d’un an et demi peut réduire de manière importante la douleur et accroître la mobilité et le fonctionnement.

Aggraver l’inflammation

« Le tissu adipeux, ou tissu graisseux, n’est pas un tissu inactif. Il s’agit d’un tissu métaboliquement actif », affirme la Dre How. Un surplus de tissu adipeux renferme des protéines inflammatoires dites cytokines qui donnent lieu à une inflammation constante de faible intensité qui affecte le corps entier, sans exclure les articulations.« Plus vous avez de tissu adipeux, plus vos chances d’être atteint d’inflammation sont grandes, et c’est le cas non seulement pour l’arthrose, mais aussi pour la polyarthrite rhumatoïde (PR). »

Nuire à l’efficacité de médicaments

« Le gras peut emmagasiner certains médicaments liposolubles, ce qui veut dire qu’il reste moins de médicament (pour le reste du corps) », explique la Dre How. Bon nombre d’études semblent indiquer que les médicaments, y compris les médicaments biologiques, ne sont pas aussi efficaces contre la PR lorsque le patient est en surpoids, quoiqu’on ignore encore pourquoi.

De nombreux éléments agissant sur l’arthrite sont indépendants de notre volonté, mais le poids ne doit pas forcément en être un. Parlez aux membres de votre équipe soignante pour élaborer un plan qui vous aidera à gérer votre poids grâce à des choix alimentaires et d’exercices qui vous conviennent. Consultez les modules en ligne de la Société de l’arthrite pour apprendre à Bien manger et à Rester actif.

Ces renseignements vous ont-ils été utiles?
Current rating: 4,1 (15 ratings)