Les outils et les services de santé numériques peuvent vous aider à gérer vos besoins en matière de soins de santé et à accéder à de l’information utile sur la santé pour prendre en charge votre arthrite. Quelques exemples peuvent comprendre l’accès en ligne à des résultats de tests, la prise de rendez-vous en ligne et les consultations virtuelles avec vos fournisseurs de soins de santé, pour ne pas avoir à les consulter en personne à chaque fois. Les progrès en santé numérique se poursuivent sans cesse. Voici un aperçu de ce qui est présentement offert et de ce qui est à venir dans ce domaine en plein essor.

Dossiers médicaux électroniques

Grâce aux progrès réalisés dans la santé numérique au cours des dernières années, les hôpitaux, les cliniques et les professionnels de la santé eux-mêmes peuvent maintenant accéder à beaucoup d’information concernant la santé des patients, stockée électroniquement dans divers dépôts de données variés et ce, dans chaque province et territoire. Ces renseignements comprennent les images diagnostiques, les résultats d’examens de laboratoire, les rapports cliniques, l’historique de vaccination… Ceux-ci ne sont que de quelques-uns des éléments que peut comprendre le dossier de santé électronique (ou DSE) d’une personne. Le DSE est un dossier sécurisé qui procure à une personne un historique de santé et médical à vie qui et peut être consulté par des fournisseurs de soins de santé autorisés et par la personne elle-même.

De plus, environ 86 % des médecins de premier recours au Canada (médecins de famille et médecins généralistes) ont également accès aux dossiers médicaux électroniques (ou DME) dans le cadre de leur pratique. Le DME est un système destiné à être utilisé sur le terrain et qui permet aux médecins d’enregistrer les renseignements sur le patient recueillis pendant la consultation, remplaçant ainsi les notes prises à la main et conservées dans des dossiers physiques au bureau. Grâce aux DME, les médecins autorisés ont également accès aux résultats des tests du patient et à d’autres renseignements numériques sur sa santé. Dans certains territoires et provinces, vous pourriez vous-même accéder à vos renseignements personnels en ligne grâce à un portail du patient. Vous pourriez, par exemple, consulter vos résultats de tests de laboratoire ou des notes prises par votre médecin pendant votre visite. Demandez à votre médecin quels services sont offerts dans votre collectivité et comment vous pouvez vous y inscrire.

Les outils de santé numériques offrent plusieurs avantages, dont la responsabilisation du patient, une communication et une sécurité accrues, un meilleur accès à l’information sur la santé, une meilleure prise en charge des maladies chroniques et une efficacité accrue du système de soins de santé. Ces outils posent toutefois certaines limites qui pourraient entraîner de nouveaux défis pour les personnes qui font déjà face à certains obstacles au sein du système de santé. Par exemple, selon l’Institut Wellesley, certaines personnes pourraient éprouver de la difficulté à recourir aux outils de santé numériques à cause d’un accès internet peu fiable, voire inexistant, d’obstacles causés par la langue et le niveau d’alphabétisation ou même d’un manque de connaissance de la technologie, choses qui pourraient aggraver les inégalités en santé au sein de la population.

Par ailleurs, le dossier médical électronique d’une personne pourrait en soi constituer un obstacle à l’accès aux soins si, par exemple, un mauvais diagnostic devait suivre un patient tout au long de sa recherche d’avis d’autres professionnels de la santé. Une ordonnance mal fondée peut avoir des conséquences néfastes sur les soins qui seront prodigués au patient à l’avenir. Ce serait le cas, par exemple, pour une personne dont le dossier indique un comportement toxicophile parce qu’elle essaie de se faire prescrire des antidouleurs pour calmer des douleurs chroniques ou pour quelqu’un qui s’est vu refuser certains soins par le passé.

Les soins virtuels

Avant la pandémie de COVID-19, environ 10 % à 20 % des consultations de médecins pour des soins primaires au Canada étaient menées virtuellement, c’est-à-dire par vidéo, par courriel, par messages textes, par messagerie sécurisée ou par téléphone. Ce pourcentage est passé à 60 % peu après le début de la pandémie, selon les statistiques compilées par Inforoute Santé du Canada, et ce, surtout par mesure de sécurité : en évitant aux gens de devoir se rendre à des cliniques ou à des salles d’attente bondées, on réduit leur risque de contracter le virus. On prévoit que le recours aux soins virtuels ne cessera de se développer, même après la fin de la pandémie. Les consultations en personne ne disparaîtront pas toutes; il y en a beaucoup qui seront toujours nécessaires. Toutefois, vous pourrez économiser temps et argent en optant pour des visites de routine virtuelles. D’ailleurs, une technologie émergente permettra aux médecins de prescrire des médicaments en ligne. Demandez à votre médecin si vous pourrez y avoir accès. N’oubliez pas que vous pouvez toujours être accompagné d’un proche aidant, d’un membre de votre famille ou d’un ami pendant votre consultation virtuelle pour vous aider à comprendre les renseignements transmis et vous aider à poser des questions.

Ressources utiles

Inforoute Santé du Canada contribue à améliorer la santé des Canadiens en travaillant avec ses partenaires pour accélérer le développement, l’adoption et l’utilisation efficace de la santé numérique partout au pays. Cela implique une collaboration avec tous les intervenants du système de santé visant à améliorer l’accès aux soins. De cette manière, les patients et les familles auront accès à l’information et aux services numériques dont ils ont besoin pour mieux gérer leur santé. Les cliniciens y auront également accès pour mieux gérer la santé de leurs patients. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web d’Inforoute.

L’Association médicale canadienne a un certain nombre de politiques axées sur l’adoption des soins virtuels et l’utilisation des données contenues dans les DME. À mesure que les fournisseurs de soins de santé continuent d’adopter des plateformes variées pour faire le suivi des dossiers médicaux de leurs patients — et que les régimes publics d’assurance-maladie mettent au point leurs systèmes — la probabilité que vous puissiez avoir plus facilement accès à vos renseignements personnels en matière de santé à l’avenir augmente.

L’accès aux renseignements numériques sur votre santé n’est qu’une seule composante de votre parcours avec les soins de santé. Apprenez-en davantage en consultant notre module en ligne Comprendre le système de santé. Dans certaines régions du pays, un service local de consultation téléphonique en santé, souvent appelé Télésanté, Info Santé ou 811, peut vous fournir plus d’information sur les DME dans votre région. Pour en savoir plus sur vos options en matière de consultation téléphonique, consultez notre guide Comment accéder à des soins de santé.

Rédigé avec l’aide d’Inforoute Santé du Canada

Ces renseignements vous ont-ils été utiles?