Les pieds humains comptent 52 os, 66 articulations et plus de 200 muscles, tendons et ligaments. Le pied sert de support pour le squelette, tout en assurant notre équilibre et notre mobilité. Notre niveau de confort dépend donc du type de chaussure que nous portons. Cependant, nos pieds ne sont pas les seuls à souffrir lorsque nous portons des chaussures de mauvaise qualité. Le type de chaussures que nous choisissons influe aussi considérablement sur les douleurs au dos, aux hanches, aux genoux et aux chevilles.

Voici quelques lignes directrices à prendre en compte afin de choisir des chaussures à la fois confortables et élégantes :

Trouver la bonne taille

Choisissez des chaussures qui maintiennent le talon bien en place. Si l’arrière de la chaussure est trop ample ou trop souple, le pied glissera, ce qui risque d’entraîner de l’instabilité et de la douleur. Pour vous assurer que vous avez choisi la bonne taille, glissez un doigt entre l’arrière de votre pied et la chaussure et assurez-vous que votre talon ne glisse pas lorsque vous marchez.

Portez des chaussures qui ne modifient pas la forme de votre pied. Vos orteils devraient disposer de suffisamment d’espace pour remuer. Les chaussures qui ont une forme pointue, étroite ou peu profonde peuvent créer de la pression, causer de la douleur et, éventuellement, endommager vos pieds. 

L’importance d’un bon support

Toute chaussure, qu’elle soit habillée ou décontractée, doit offrir un soutien adéquat de la voûte plantaire. Recherchez des chaussures qui soutiennent bien la voûte plantaire ou que vous pouvez porter avec des orthèses. Un manque de support de la voûte plantaire peut entraîner l’aplatissement de votre pied et causer des douleurs aux genoux, aux hanches et au dos.

Choisissez des souliers à lacets, dans la mesure du possible. Les souliers à lacets s’ajustent à vos pieds, ce qui aide à prévenir les chutes. Si les os sur le dessus de votre pied sont sensibles, choisissez des souliers munis d’une languette rembourrée. Et si vous avez de la douleur dans les os sous le pied, choisissez des souliers munis d’un coussinet sous la pointe des pieds.

Par ailleurs, si vous passez beaucoup de temps sur des surfaces dures (comme des planchers de béton ou de l’asphalte), choisissez des souliers munis d’une semelle épaisse qui amortit les chocs afin que vos pieds soient bien soutenus. Pour en apprendre davantage sur le choix de souliers, visitez le site Web (en anglais) de la Pedorthic Association of Canada. 

Le risque de porter des talons

Les talons hauts sont élégants, mais leur utilisation peut comporter des risques. Une étude réalisée par l’Université de l’Iowa qui évaluait l’incidence de différents types de souliers sur les articulations des genoux a démontré que les talons hauts modifiaient la démarche. La compression de la partie médiale (ou l’intérieur) des genoux augmente avec la hauteur des talons, ce qui donner à penser que les gens qui portent des talons hauts sont susceptibles de développer une arthrose du genou. Plus le talon est haut, plus la pression est élevée. C’est pourquoi il vaut mieux porter des talons hauts uniquement lors d’occasions spéciales et des souliers au talon plus large et plus bas au quotidien.

Parlez à un spécialiste des chaussures, à un physiothérapeute, à un podo-orthésiste ou à un podiatre pour vous assurer que vous choisissez des souliers avec un bon soutien. Tout votre corps vous en remerciera.

Apprenez-en davantage sur les souliers en regardant notre vidéo Conseils sur l’arthrite intitulée Marcher, et prenez d’autres mesures pour améliorer votre vie de tous les jours en consultant notre module d’apprentissage Vie quotidienne.

Ces renseignements vous ont-ils été utiles?