La Société de l’arthrite applaudit le budget fédéral 2018

Plusieurs investissements et initiatives portent sur des préoccupations clés des personnes atteintes d’arthrite

Toronto, 27 février 2018. – La Société de l’arthrite applaudit le gouvernement fédéral, qui a présenté un budget vigoureux respectant les besoins des personnes atteintes d’arthrite. L’arthrite est le problème de santé chronique le plus répandu au Canada, et plus de 6 millions de Canadiens en sont atteints. Cette maladie incurable s’en prend à des personnes de tout âge, des bébés aux adultes.

Investissements dans la recherche

Avec son budget d’aujourd’hui, le gouvernement fédéral prend une mesure audacieuse en vue de réaffirmer la place du Canada comme chef de file mondial de la recherche scientifique de pointe. Dans le cadre d’un engagement global de 4 milliards de dollars pour la recherche, le budget réserve 354,7 millions de dollars sur cinq ans (90,1 millions annuellement par la suite) aux Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Après des baisses d’investissements pendant plus d’une décennie, cette injection de fonds dans la recherche aidera à perfectionner et à retenir nos jeunes scientifiques les plus brillants, ce qui propulsera l’innovation et favorisera l’émergence de solutions novatrices à des problèmes de longue date en matière de santé individuelle et publique.

Assurance médicaments

Le gouvernement franchit une autre étape importante avec la création d’un conseil consultatif visant la mise en œuvre d’une stratégie nationale en matière d’assurance médicaments – une initiative que nous avons ardemment défendue. L’assurance médicaments pourrait avoir d’énormes retombées pour les Canadiens qui vivent avec une maladie chronique comme l’arthrite, dont le coût des traitements, souvent nécessaires à vie, peut être prohibitif.

Nous nous réjouissons de cette annonce, ainsi que de la nomination du Dr Eric Hoskins à la tête de l’initiative. Le Dr Hoskins est depuis longtemps partisan de l’assurance médicaments, et nous estimons que son expérience comme ancien ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario lui sera avantageuse pour collaborer avec les provinces en vue de concevoir et de mettre en œuvre une stratégie nationale uniforme.

Nous continuerons à plaider vivement en faveur d’une assurance médicaments dont la mise en chantier ira promptement de l’avant et qui sera axée sur les besoins des patients, dotée des ressources nécessaires et équilibrée entre l’abordabilité et l’accès à tout un éventail d’options de traitement afin de répondre aux besoins de chacun.

Cannabis médicinal

L’annonce d’aujourd’hui présente également des exemptions à la taxe d’accise proposée sur certains produits pharmaceutiques et huiles de cannabis médicinal faibles en THC.

Bien qu’il s’agisse d’une bonne nouvelle pour les nombreuses personnes qui comptent sur ces produits pour mieux gérer leurs symptômes d’arthrite, cette mesure ne prend qu’en partie compte des préoccupations liées à l’abordabilité. Le gouvernement a raté l’occasion de supprimer la taxe de vente punitive sur le cannabis médicinal, qui est le seul médicament sur ordonnance assujetti à la taxe de vente au Canada.

Nous demeurons optimistes qu’une partie des fonds annoncés aujourd’hui pour la recherche aidera à combler des lacunes de longue date dans notre compréhension du cannabis médicinal et à créer une base de données probantes pour que patients et médecins obtiennent des réponses leur permettant de prendre des décisions éclairées en matière de traitement. De plus, cela pourrait potentiellement profiter au gouvernement dans sa réponse à la crise des opioïdes, un autre élément du budget de cette année.

Crise des opioïdes

Le gouvernement a présenté des initiatives et du financement pour réagir à l’urgence de la crise des opioïdes, mais nous aurions espéré voir l’adoption d’investissements ciblés en recherche sur la création et la validation de solutions de rechange pour gérer la douleur et élargir l’accès à ces options. Espérons que certaines des recherches menées dans le cadre de la stratégie d’innovation du gouvernement s’attaqueront à cette question épineuse.

Mme Siân Bevan, directrice générale du volet scientifique, Société de l’arthrite :

Dans l’ensemble, ce budget propose de nombreux investissements et initiatives d’importance qui touchent des dossiers que nous avons défendus au nom des Canadiens atteints d’arthrite. Nous sommes ravis de voir le gouvernement déployer un effort concerté pour mettre les besoins des patients canadiens au premier plan.

 

À propos de la Société de l’arthrite

La Société de l’arthrite est un organisme de bienfaisance national du domaine de la santé. Ayant ses donateurs et ses bénévoles pour moteur, elle aspire à un monde où les gens sont libérés des effets dévastateurs de l’arthrite. Elle a vu le jour en 1948 et découle d’un objectif très clair : soulager la souffrance des gens perclus d’arthrite. Aujourd’hui, la Société de l’arthrite cultive cette passion dans des collectivités partout au pays. Grâce à la confiance et au soutien de ses donateurs et de ses commanditaires, la Société de l’arthrite est la plus importante source canadienne d’investissements dans la recherche de pointe du secteur caritatif et un chef de file dans la défense proactive de la cause et le développement de solutions novatrices qui amélioreront la santé des personnes atteintes d’arthrite. La Société de l’arthrite est agréée par le Programme de normes d’Imagine Canada. Pour en apprendre davantage sur la Société, visitez arthrite.ca.

- 30 -

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Alicia D’Aguiar
Spécialiste en communications
Société de l’arthrite
1 800 321.1433, p. 3354
adaguiar@arthrite.ca

Retour aux nouvelles