L’arthrite est une crise qui affecte la santé d’un nombre croissant de femmes

Septembre est le Mois de l’arthrite 

TORONTO — Mary Brachaniec était physiothérapeute depuis moins de 10 ans quand elle a reçu son diagnostic de spondylarthrite ankylosante, un type d’arthrite inflammatoire qui touche la colonne vertébrale.  

À l’époque, Mary et son époux élevaient deux jeunes enfants, et les mois et les années après son diagnostic ont été un défi. « Par moments, mes poussées étaient si intenses que ma fille devait grimper sur mes genoux parce que je ne pouvais pas la prendre, se rappelle Mary. La seule chose que j’ai trouvée plus difficile que d’abandonner ma carrière a été tout ce temps et toutes ces expériences dont je n’ai pas pu profiter avec ma jeune famille. » 

Ces jours-ci, Mary demeure aussi active que possible, car elle sait que l’exercice est essentiel à sa santé et à son bien-être. Elle essaie de ne pas revenir sur les choses qu’elle a perdues, et tente plutôt de se concentrer sur ce qu’elle peut faire pour redonner au suivant — en tant que bénévole et porte-parole importante pour les personnes qui, comme elle, ont vu l’arthrite changer leurs projets de vie.  

Mary Brachaniec est l’une des 3,5 millions de femmes canadiennes qui sont atteintes d’arthrite, une maladie chronique dévastatrice qui prend diverses formes. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à développer l’arthrite. C’est pourquoi ce mois-ci, la Société de l’arthrite souligne le Mois de l’arthrite en portant une attention particulière à l’impact de l’arthrite sur les femmes canadiennes.  

« Il y a une augmentation exponentielle du nombre de Canadiens atteints d’arthrose, en particulier les femmes, explique la Dre Gillian Hawker, rhumatologue et chercheuse clinicienne au Women’s College Hospital à l’Université de Toronto. Deux fois plus de femmes que d’hommes sont invalides en raison d’une arthrose douloureuse, car elles vivent généralement plus longtemps et avec moins de soutien social et financier. En l’absence d’un diagnostic et d’un traitement, la douleur empêche ces personnes de bouger, ce qui fait progresser la maladie encore plus rapidement et les expose au risque de développer des problèmes de santé graves comme des crises cardiaques et des AVC. » 

La Société de l’arthrite fait la lumière sur l’arthrite et la santé des femmes au www.arthrite.ca/femmes, offrant aux femmes les ressources nécessaires pour mieux gérer leur maladie afin qu’elles puissent vivre une vie bien remplie et enrichissante, malgré l’arthrite.   

« Cette nouvelle section de notre site Web fournit des ressources et des liens visant à aider les femmes à faire face à cette maladie, explique Janet Yale, présidente et chef de la direction de la Société de l’arthrite. On y retrouve des articles éducatifs, des outils interactifs et des faits saillants sur la recherche. Il y a aussi des histoires inspirantes d’autres femmes partout au pays qui feront réaliser aux lectrices qu’elles n’ont pas à affronter cette maladie seules : nous menons ce combat ensemble. » 

LES FEMMES ET L’ARTHRITE — FAITS ET CHIFFRES  

  • L’arthrite peut frapper n’importe qui, mais elle s’attaque aux femmes de façon disproportionnée : presque 60 % des adultes canadiens atteints d’arthrite sont des femmes.  
  • Au Canada, une femme sur quatre vit avec l’arthrite (23 %). Chez les hommes, cette proportion est d’un sur six (17 %).   
  • Ce sont donc 3,5 millions de femmes qui vivent aujourd’hui avec les effets dévastateurs de cette maladie; un nombre qui devrait atteindre plus de 5 millions d’ici 2040.  
  • En 2016, les Canadiennes affirmant avoir l’arthrite étaient plus nombreuses que le nombre combiné de Canadiennes déclarant être touchées par l’asthme, le diabète, une maladie du cœur, le cancer ou un AVC. 
  • L’arthrite s’en prend souvent aux femmes qui sont dans la force de l’âge : lorsqu’elles travaillent, élèvent des enfants et veulent rester actives et en santé. Plus de la moitié des femmes canadiennes atteintes d’arthrite ont moins de 65 ans.
  • Selon la recherche, les répercussions de l’arthrite peuvent être importantes : les femmes atteintes de la maladie présentent souvent des taux plus élevés de troubles du sommeil, d’invalidité et de dépression (comparativement aux hommes atteints d’arthrite ou aux femmes atteintes d’autres maladies chroniques). 

Au Canada, plus de femmes que d’hommes subissent des arthroplasties du genou et de la hanche liées à l’arthrite. 

Bien qu’il n’y ait aucune façon de guérir l’arthrite, il existe des mesures que les femmes peuvent adopter pour prendre en charge leur maladie, en réduire les symptômes et améliorer leur qualité de vie. Si vous êtes atteinte d’arthrite ou pensez l’être, visitez arthrite.ca/femmes et explorez les outils et ressources disponibles pour une meilleure compréhension de vos options.  

Même si vous n’avez pas l’arthrite, vous connaissez quelqu’un qui en est atteint : soyez un allié, soutenez cette personne, et sachez que ce qu’elle vit est réel et affecte sa vie plus que vous ne le pensez.   

Si l’on découvrait un moyen de guérir l’arthrite demain, Mary Brachaniec dit qu’elle renouerait avec le sport et voyagerait plus souvent avec sa famille. « Je ferais plus de tout ce que je fais déjà, mais de façon plus active. L’arthrite m’a obligée à faire un détour, mais elle ne m’empêchera pas de vivre ma vie pleinement. » 

À propos de la Société de l’arthrite 

La Société de l’arthrite est un organisme de bienfaisance national du domaine de la santé. Ayant ses donateurs et ses bénévoles pour moteur, elle aspire à un monde où les gens sont libérés des effets dévastateurs de l’arthrite. Elle a vu le jour en 1948 et découle d’un objectif très clair : soulager la souffrance des gens perclus d’arthrite. Aujourd’hui, la Société de l’arthrite cultive cette passion dans des collectivités partout au pays. Grâce à la confiance et au soutien de ses donateurs et de ses commanditaires, la Société de l’arthrite est la plus importante source canadienne d’investissements caritatifs dans la recherche de pointe sur l’arthrite, et un chef de file dans la défense proactive de la cause et le développement de solutions novatrices qui amélioreront la santé des personnes atteintes d’arthrite. La Société de l’arthrite est agréée par le Programme de normes d’Imagine Canada. Pour obtenir plus d’information ou pour faire un don, consultez le site arthrite.ca. 

– 30 — 

Pour plus de renseignements ou pour organiser une entrevue, veuillez communiquer avec : 

Douglas Emerson 
Tél. : 416 979-7228, poste 3348 
Cell. : 647 706-0440 
Courriel : demerson@arthrite.ca 

Retour aux nouvelles