Vous êtes ici : Accueil > À propos de nous > Ce que nous faisons > Recherche > Accélérer le diagnostic de la spondylarthrite axiale

Accélérer le diagnostic de la spondylarthrite axiale

https://arthritis.ca/about-us/about-the-arthritis-society/governance-and-advisory/national-council

Voici ce que vous devez savoir

Certaines personnes atteintes de lombalgie peuvent être atteintes de spondylarthrite axiale, une forme d’arthrite inflammatoire devant être évaluée par un rhumatologue afin de prodiguer des soins en temps opportun. Cependant, avant d’obtenir ce diagnostic, il peut s’écouler plusieurs années de douleur. En 2021, un groupe de recherche clinique a indiqué qu’un nouveau modèle de soins pourrait combler efficacement cet écart grâce à un examen rapide des personnes présentant ces symptômes, effectué par un physiothérapeute en pratique avancée avant l’aiguillage vers un rhumatologue si nécessaire.

Sur quoi porte cette recherche?

La spondylarthrite axiale est une forme d’arthrite inflammatoire dans la colonne vertébrale qui entraîne la lombalgie chronique. Elle touche souvent les jeunes adultes. L’inflammation peut causer une perte de fonction et des dommages irréversibles, mais des traitements précoces peuvent améliorer les résultats. Malheureusement, les études précédentes ont découvert que le diagnostic de la spondylarthrite axiale comme cause de la lombalgie peut parfois prendre de nombreuses années, en partie en raison des symptômes non spécifiques et des longs délais d’attente avant de consulter un rhumatologue.

Qu’ont fait les chercheurs?

Le Dr Raja Rampersaud et ses collègues ont élaboré un nouveau modèle de soins pour l’évaluation de la lombalgie en Ontario. Après que les personnes ayant des douleurs persistantes au bas du dos se soient présentées dans une clinique de soins primaires, elles ont été évaluées et examinées en deux étapes par des physiothérapeutes spécialement formés en soins de l’arthrite pour déterminer s’il s’agit de spondylarthrite axiale. Les personnes présentant un risque d’être atteintes de spondylarthrite axiale ont ensuite été dirigées vers un rhumatologue pour un diagnostic final. Cette étude a permis d’observer plus de 400 patients et d’évaluer la précision des examens des physiothérapeutes en pratique avancée et de déterminer si ce modèle de soins permettait de raccourcir les délais avant d’obtenir un diagnostic.

Qu’en est-il ressorti?

L’étude a démontré que la mise en œuvre de ce modèle de soins – où les rhumatologues collaborent avec les autres professionnels de la santé en pratique avancée en arthrite – permettait de raccourcir les délais d’attente pour consulter un rhumatologue et d’accélérer la précision des diagnostics pour les personnes atteintes de lombalgie causée par la spondylarthrite axiale. Les physiothérapeutes compétents étaient en mesure d’orienter avec précision les personnes présentant un faible risque vers d’autres soins de suivi tout en aiguillant les personnes à risque élevé vers les rhumatologues.

Comment les conclusions de cette recherche pourront-elles être utilisées?

Cette étude fournit des preuves pour appuyer la mise en œuvre continue de ce modèle de soins et son adaptation possible pour d’autres contextes et d’autres types d’arthrite. En tirant parti de la collaboration entre professionnels pendant le processus d’examen et d’aiguillage afin de soutenir les fournisseurs de soins de santé primaires et repérer les patients à risque, ce modèle pourrait aider à contrer la pénurie de rhumatologues que connaît le Canada.

Ce nouveau modèle de soins est passionnant et essentiel. Il peut s’écouler des années avant que les personnes atteintes de spondylarthrite axiale puissent recevoir un diagnostic; les femmes peuvent attendre encore plus longtemps que les hommes. Plus le traitement peut commencer tôt, plus les résultats sont meilleurs. Tout outil permettant d’accélérer le diagnostic est donc le bienvenu. C’est bien que ce modèle de soins implique une collaboration interprofessionnelle et qu’il promette un diagnostic précoce afin d’éviter aux gens (souvent de jeunes adultes) des années de douleur et de détresse émotionnelle. »

— Michael Mallinson, patient-partenaire

Quelle incidence aura cette recherche?

Ce modèle de soins pourrait réduire le nombre d’années entre l’apparition de la lombalgie et son diagnostic. Non seulement cela améliorera énormément la qualité de vie des personnes vivant avec la douleur de la spondylarthrite axiale, particulièrement pour les personnes dans la fleur de l’âge, mais cela soulagerait également la pression sur le système de santé, tant au niveau des soins primaires que de la rhumatologie.

À propos des chercheurs

Le Dr Raja Rampersaud est un professeur de l’Université de Toronto et un clinicien chercheur du Réseau universitaire de santé. Sa recherche sur le modèle interprofessionnel de soins pour le dépistage et l’aiguillage des personnes atteintes de lombalgie pour détecter la spondylarthrite axiale a été financée par une subvention stratégique de fonctionnement de la Société de l’arthrite, accordée en 2014. Le Dr Rampersaud est aussi un bénévole et un conseiller auprès du comité consultatif scientifique et médical intégré de la Société de l’arthrite.

Comme nous l’avons démontré pour le traitement en temps opportun et un aiguillage approprié vers les chirurgiens de la colonne vertébrale et désormais les rhumatologues, notre modèle de réseau interprofessionnel s’est avéré être une passerelle efficace entre les soins primaires et les soins musculo-squelettiques spécialisés. »

— Dr Raja Rampersaud, Réseau universitaire de santé
Photography of Dr. Raja Rampersaud

Citation de la publication

Passalent L, Sundararajan K, Perruccio AV, Hawke C, Coyte PC, Bombardier C, Bloom JA, Haroon N, Inman RD, Rampersaud YR, Bridging the gap between symptom onset and diagnosis in axial spondyloarthritis (Combler le fossé entre l’apparition des symptômes et le diagnostic de la spondylarthrite axiale). Arthritis Care & Research (Hoboken) 15 juillet 2021. doi: 10.1002/acr.24751, en ligne avant la version imprimée.

La recherche à la Société de l’arthrite

Grâce à la confiance et au soutien de ses donateurs et de ses partenaires, la Société de l’arthrite est la plus importante source caritative de financement pour la recherche de pointe sur l’arthrite au pays, ayant investi plus de 220 millions de dollars depuis sa création. Ces projets ont mené à des percées en matière de diagnostic, de traitement et de soins des personnes atteintes d’arthrite. Visitez notre site à arthrite.ca/recherche.