Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > L'arthrite dans les nouvelles > Déclaration de la Société de l’arthrite en réponse au budget du Québec

Déclaration de la Société de l’arthrite en réponse au budget du Québec

Siân Bevan 
Directrice générale du volet scientifique 

 La Société de l’arthrite souligne les efforts du gouvernement du Québec qui priorise les investissements en santé dans son budget provincial présenté hier. Le budget inclut la mention d’un plan de rattrapage pour les opérations chirurgicales et la Société de l’arthrite est prête à offrir son soutien au ministère de la Santé et des Services sociaux afin de réduire les délais engendrés par la pandémie.   

 

Rappelons que les patients en attente d'une arthroplastie font partie de ceux qui souffrent des retards occasionnés par le délestage et que l’arthrite est la principale cause d’arthroplastie. C’est pourquoi la Société de l’arthrite se préoccupe particulièrement de l’accès rapide à ce type d’opération et a récemment convoqué un groupe de travail pancanadien pour donner la priorité aux patients actuellement en douleur. 

Pour de nombreuses personnes, l’attente pour un remplacement de la hanche ou du genou a de lourdes conséquences sur leur vie. Tel est le cas d’Annie Lévesque de Québec qui, à 42 ans, attend depuis plus d’un an le remplacement de sa hanche. Pour Annie, les répercussions sont importantes : perte de revenu, augmentation des frais médicaux et détérioration de la qualité de vie. « C’est comme marcher sur un fil, l’équilibre est primordial. » 

Nous savons tous que notre système de santé a été mis à l’épreuve cette année comme jamais auparavant. Nous appuyons l’appel de M. François Legault à une augmentation du transfert fédéral en matière de santé alors que les provinces et les territoires s’efforcent de rattraper les retards causés par la pandémie de COVID-19. 

Nous encourageons le gouvernement du Québec à travailler avec tous les intervenants, y compris la Société de l’arthrite, alors qu’il met en place son plan d’action pour réduire les temps d’attente pour les opérations chirurgicales au Québec et offrir des soins de santé de qualité. 

Retour aux nouvelles