Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > L'arthrite dans les nouvelles > Ce n’est pas juste de l’arthrite

Ce n’est pas juste de l’arthrite

Depuis trop longtemps, on dit aux gens « c’est juste de l’arthrite ».

Il est temps de mettre fin à ce genre de message et à la croyance erronée que ce n’est pas grave.

À compter du mois de septembre, le Mois de la sensibilisation à l’arthrite, et dorénavant, nous unissons notre voix à celle des six millions de Canadiens qui vivent avec le feu de l’arthrite pour dire « ce n’est pas juste de l’arthrite. »

Kayla, Rachel et Jillian se lèvent pour dire ce qu’il en est vraiment.

Kayla Jenkins, 30 ans,
Toronto, Ontario

« La spondylarthrite axiale, que je surnomme le fléau de mon existence, s’est faufilée dans tous les coins et recoins de mon corps, a créé de l’espace là où il n’y en avait pas et s’y est installée... Vivre avec cette maladie est accablant et déroutant, car j’éprouve simultanément une énorme gratitude pour mon corps et une trahison totale. »

Rachel Gehue, 25 ans,
St-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador

« J’ai partiellement perdu mon indépendance au fur et à mesure que ma maladie s’est propagée et a empiré, ce qui, en grandissant et en devenant adulte, est devenu l’une des choses contre lesquelles je combats le plus. Lorsqu’une poussée se déclenche, j’ai besoin d’aide, même pour les choses les plus simples... J’ai aussi souvent l’impression que ma vie personnelle est mise de côté, car je ne peux pas toujours faire les choses que mes amis et ma famille peuvent faire. »

Jillian Kuchard, 32 ans,
Stoney Creek, Ontario

« Lorsque j’ai reçu mon diagnostic, j’ai eu beaucoup de mal à gérer les poussées et à prendre les bons médicaments. Cela a pris un certain temps et c’était difficile. Aujourd’hui, les choses vont bien et, depuis, je suis en rémission presque tout le temps. Je m’entraîne quotidiennement, je sors tout le temps, je suis très sociable - certains jours, j’oublie même que je suis atteinte d’arthrite. Mais j’en suis maintenant à une étape de ma vie où je viens tout juste de me marier et où je voudrais avoir des enfants, ce qui signifie que je dois arrêter de prendre mes médicaments. Cette partie est terrifiante. »

La Société de l’arthrite s’est engagée à éteindre non seulement le mensonge préjudiciable selon lequel « c’est juste de l’arthrite », mais aussi d’autres mythes.

  • Le mythe : L’arthrite est une maladie qui se développe à un âge avancé.

    • Les faits : Plus de la moitié des Canadiens atteints d’arthrite ont moins de 65 ans et 25 000 jeunes en sont également atteints.

  • Le mythe : L’arthrite, c’est essentiellement des douleurs plus ou moins contrariantes.

    • Les faits : Pour beaucoup, l’arthrite entraîne une incapacité grave, y compris la nécessité d’utiliser une canne ou un fauteuil roulant, ou encore de subir une arthroplastie.

  • Le mythe : L’arthrite est une maladie rare.

    • Les faits : Puisqu’elle touche un Canadien sur cinq, vous connaissez probablement beaucoup plus de personnes atteintes d’arthrite que vous ne le pensez.


Vous voulez en savoir davantage sur la façon dont vous pouvez aider à combattre de feu de l’arthrite? Visitez arthrite.ca/combattrelefeu.
 

Retour aux nouvelles