La polyarthrite rhumatoïde en couleur

1 mars 2017

Regis WhiteArtiste peintre natif de la Gaspésie, Regis White a reçu un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde à l’âge de 25 ans. Deux ans plus tard, il était déclaré invalide.

D’abord mécanicien et peintre automobile, métiers qu’il a dû abandonner à cause de sa maladie, Regis a eu une « illumination » artistique en 2002 en visitant une exposition du célèbre peintre Jean-Paul Riopelle au Musée des beaux-arts de Montréal. Impressionné et envahi par la beauté des œuvres qui se trouvaient devant lui, l’artiste en devenir s’est senti inspiré de peindre ses propres créations abstraites. La polyarthrite rhumatoïde étant une maladie dégénérative, l’état de santé de Regis s’est détérioré, mais cela ne l’a aucunement arrêté, le poussant au bout de ses limites.

L’œuvre de Regis compte aujourd’hui plus de 500 tableaux, qu’il a exposés à plusieurs endroits à Montréal et à Saint-Hyacinthe. L’artiste a d’abord travaillé à l’huile, mais l’acrylique est aujourd’hui son médium de prédilection.

« Créer, pour moi, c’est laisser son cœur s’exprimer, sans limites, sans frontières, sans jugements, quels que soient le talent, les passions ou les aspirations. Après tout, on naît tous artistes! »

Consultez la page d’activité de Regis en suivant ce lien et suivez l’artiste sur sa page Facebook.

EXPOSITION DU 17 AU 24 MARS 2017

M Galerie,
340 boul. L’Ange-Gardien
L’Assomption (Québec)
Rencontrez l’artiste lors de la soirée de vernissage le 17 mars, de 16 h à 21 h.

Regis remettra 50 % des profits de la vente des toiles sélectionnées à la Société de l’arthrite.